Actualité à la Une

180 personnes piégées dans un hôtel par une attaque djihadiste à Palma

Le groupe terroriste Al Shabab, qui a prêté allégeance à l’Etat islamique en 2019, mène des attaques sanglantes dans la région depuis plus de trois ans.

Article rédigé par

Inséré

Mettre à jour

Temps de lecture: 1 minute.

Ça fait trois jours depuis l’enfer. Environ 180 personnes ont été piégées depuis le mercredi 24 mars dans un hotel à Palma, au nord-est du Mozambique, d’une attaque djihadiste sur cette ville. L’attaque, lancée mercredi après-midi, a contraint des habitants terrifiés à se réfugier dans la forêt environnante et des ouvriers à s’enfermer dans des hôtels. Amarula. “La plus grande partie de la ville a été détruite. De nombreuses personnes sont mortes.”a déclaré un travailleur contacté par l’AFP par téléphone. Il n’a pas fourni de détails sur les victimes et leur nationalité.

Le gouvernement a confirmé l’événement et annoncé que les forces de sécurité avaient lancé une offensive pour évincer les rebelles. L’armée tente également d’évacuer les travailleurs par voie aérienne vers une zone sûre de ce territoire où elle accueille un mégaprojet société gazière dans laquelle Total participe. L’attaque vient d’ailleurs qui a eu lieu le jour de l’annonce par le groupe français la reprise des travaux de construction.

Palma est située à plus de 1800 km au nord-est de Maputo, dans la province riche en gaz de Cabo Delgado, où les autorités sont confrontées à un soulèvement violent depuis 2017. Des djihadistes armés, connus sous le nom d’Al Shabab, ont prêté allégeance à l’État islamique en 2019, ils y ont mené des attentats sanglants pendant plus de trois ans.

READ  Violences sexuelles, affaire Duhamel ... Sciences-po en ébullition après une vague de témoignages

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer