Science

750 millions de moustiques génétiquement modifiés seront relâchés

Le chiffre est effrayant. La Floride (États-Unis) relâchera 750 millions de moustiques génétiquement modifiés pour réduire le nombre de moustiques porteurs de maladies comme la dengue ou le virus Zika. La BBC rapporte le vendredi 21 août 2020.

Après des années de débats, les autorités locales ont donné le feu vert pour relâcher des millions d’insectes en 2021 dans les Florida Keys, une chaîne d’îles.

Oxitec, une société américaine basée au Royaume-Uni, a génétiquement modifié 750 millions de moustiques. Plus précisément, les moustiques mâles Aedes aegypti. Ces moustiques sont connus pour transmettre la fièvre jaune, le chikungunya, le virus Zika ou même la dengue. Le projet vise à reproduire ce dernier avec des femelles sauvages. Parce que seules les femmes mordent les humains. Ils ont besoin de sang pour produire des œufs.

Cependant, les mâles portent une protéine qui tue toute progéniture femelle avant l’âge de la morsure. Les mâles survivront et transmettront des gènes. Progressivement, les autorités locales espèrent réduire la population de moustiques Aedes aegypti dans la région et propager la maladie aux humains.

Malgré tout, cette décision a provoqué la colère des écologistes au milieu de la pandémie de coronavirus. Les militants mettent en garde contre les conséquences indésirables sur les écosystèmes et les éventuels moustiques hybrides résistants aux insecticides.

Oxitec garantit l’absence de risques pour l’homme et l’environnement.

240000 personnes se sont déjà inscrites une pétition sur Change.org dénonçant ce plan.

READ  Des kits scientifiques pour apprendre autrement? Futura a essayé pour vous

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer