Économie

80 000 euros chacun: l’État met aux enchères deux A340 «République française»

L’Etat rationalise régulièrement ses biens immobiliers, ses voitures … Mais aussi l’approvisionnement en air. A ce titre, le service Domaines, dépendant du ministère de l’Économie, vient de mettre aux enchères deux appareils aéronautiques sur son site Internet. Les deux lots, A340 estampillé «République française», peuvent être visités sur rendez-vous du 15 au 22 décembre sur le tarmac de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, avec une date de vente prévue fixée au 22 décembre. Montant initial du prix: 80 000 euros par lot.

Selon le blog spécialisé Aerobuzz, ces deux avions, qui ont effectué leurs premiers vols début 1995, ont été affrétés par Austrian Airlines, avant d’entrer en service 3/60 Esterel Transport Squadron en 2006. Utilisé pour le transport du personnel et l’évacuation des populations en cas de catastrophe naturelle, ces dispositifs ont été fortement mobilisés au début de l’épidémie de Covid-19, fin janvier 2020. Ils étaient en fait habitués à rapatrier des citoyens français de Wuhan vers la base de Creil, dans l’Oise.

Seconde les domaines, les deux A340-200 ont cumulé respectivement plus de 68 000 et plus de 70 000 heures de vol, ont bénéficié de récentes opérations de maintenance et sont toujours en service. Les services de l’État précisent toutefois que ces appareils sont vendus “avec leur ameublement intérieur”, sont livrés “tel quel et sans garantie”.

Le dossier indique que ces ventes sont réservées aux professionnels et qu’elles comportent plusieurs obligations. L’acheteur doit alors supprimer le logo «République française» dans un délai d’un mois à compter du retrait de l’appareil. Ce dernier doit également être retiré de l’asphalte “avant le 31 décembre 2020”.

READ  une entreprise piège ses employés avec une fausse prime de Noël

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer