Actualité à la Une

à quoi s’attendre en Alsace?

16h30. Les supermarchés peuvent rester ouverts à l’intérieur de ces centres commerciaux. Le préfet a recommandé l’utilisation d’unités pour faire du shopping. Il a déclaré que les centres commerciaux bénéficieraient d’une aide gouvernementale ad hoc.

Aussi sur la question des contrôles, Josiane Chevalier a précisé qu’ils seront renforcés pour vérifier l’application du couvre-feu. Idem pour les contrôles aux frontières.

16h. A Strasbourg, les deux plus grands centres commerciaux sont la Place des Halles et Rivétoile, qui couvrent plus de 30 000 m². Pour eux, la question de la clôture peut se poser. Reste cependant à voir quelles seront les modalités de calcul des 20000 mètres carrés (dans quelle mesure les points de vente non alimentaires devront fermer, sous les nouvelles restrictions annoncées ce vendredi par le Premier ministre), avec la présence à la fois en sites alimentaires de surface. Pour le moment, tout cela reste très vague.

Vers la fermeture de 8 centres commerciaux dans le Bas Rhin

Sur 27 000 m², le village de marques non alimentaires The Style Outlets de Roppenheim a été principalement concerné par la fermeture.

A l’occasion d’une visite au centre de la marque Roppenheim ce samedi après-midi – coïncidence du calendrier – la préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier a annoncé que huit centres commerciaux du département sont concernés par les nouvelles mesures de restriction, sans en fournir la liste, qui sera communiqué en fin d’après-midi. Il a confirmé que les Halles de Strasbourg en faisaient partie.

Des discussions sont toujours en cours sur deux d’entre elles, la galerie commerciale Leclerc à Geispolsheim et le centre de la marque Roppenheim quant à leur superficie, mais nous nous dirigeons probablement vers une fermeture.

READ  Frédérique Vidal, ministre libérée et attaquée par tous

Le directeur de Style Outlets, Christophe Girard, a tenté de plaider sa cause auprès du préfet, arguant que le village de la marque ne relevait pas de la catégorie réglementaire des centres commerciaux couverts classiques. Il s’agit d’un ensemble de magasins indépendants sur un site extérieur et non d’un seul ERP (établissement ouvert au public).

Mais le préfet, qui a constaté la bonne application de la réglementation sanitaire malgré la forte fréquentation, n’a pas été sensible à ses arguments. “C’est la dernière chance d’éviter le recontrage”, a-t-il commenté. “Nous devons empêcher la population de se mélanger. Mon objectif est de protéger.”

Ouverture d’Ikea ​​et des Galeries Lafayette

Il y a aussi une incertitude pour les centres commerciaux organisés autour d’un hypermarché avec une grande galerie marchande, comme Cora Houssen, Cora Vendenheim ou Auchan Illkirch, qui dépassent donc 20 000 m².

En revanche, les Galeries Lafayette et Printemps de Strasbourg, comme Ikea, Leroy Merlin et autres magasins de bricolage en Alsace, d’une superficie de moins de 20 000 m², ne sont pas concernés par les mesures de fermeture.

Nous devrions en savoir plus sur l’application de publicité de Jean Castex dans les prochaines heures. Une rencontre entre Bercy et le Conseil National des Centres Commerciaux est prévue à midi sur le sujet.

A Ikea Mulhouse, le parking était bondé ce samedi.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer