Sport

A Roland Garros, Nelson Monfort interrompt un match et aime “donner de la couleur au tournoi”

Les stands vides de Roland-Garros, en raison de l’épidémie de Covid-19, sont très silencieux. À tel point qu’une conversation du journaliste de France Télévisions, sur une terrasse donnant sur le terrain, a suffi à interrompre la partie.

Après la pluie, le bruit. Alors que le tournoi de tennis de Roland-Garros a débuté dimanche 27 septembre à Paris, à huis clos compte tenu de l’épidémie de Covid-19, la rencontre entre les Français Elliot Benchetrit et l’Américain John Isner (0-3) a été temporairement interrompu. Dans la question? Une conversation du journaliste de France Télévisions Nelson Monfort sur une terrasse surplombant le terrain a été audible par les joueurs au début du troisième set.

Une scène amusante a suivi, au cours de laquelle les joueurs, le public et l’arbitre ont pris quelques secondes pour faire comprendre au journaliste ce qui se passait.

“C’était au niveau de la prise d’antenne. J’étais sur la terrasse: j’ai vu ce qui se passait mais je n’entendais rien car j’avais les deux écouteurs”, Explique Nelson Monfort à franceinfo. “J’ai chanté ‘Singin’ in the Rain ‘: ça m’a amusé et ça a aidé à mettre de la couleur dans un tournoi qui manque”, explique le journaliste un peu perturbé par la situation sanitaire.

Pour ceux qui entretiennent généralement un réel lien avec les joueurs, l’exercice d’entretien s’avère très différent en ces temps de pandémie. «Les autres années, je me rendais régulièrement à la salle des joueurs ou à la tribune présidentielle pour les interviewer. Je pouvais aussi rencontrer leurs entraîneurs dans le village. Là, je n’y ai plus accès.“, il se plaint.

READ  le passage des armes entre Silva et les "pathétiques" supporters de Liverpool

Mais il veut être positif: «C’est précisément parce que l’atmosphère est ce qu’elle est qu’il faut la rendre la plus gaie, la plus légère et la plus souriante possible. Ma formule est: ‘Il faut sourire sous le masque’», dit Nelson Monfort. Il espère toujours “un grand match” bientôt si possible “avec un gagnant français”. Histoire pour raviver la cour.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer