divertissement

Alexandre Sterling (La Boum): Qu’est-il arrivé à Mathieu, l’amant de Sophie Marceau?

Il y a des films qui marquent et La fête fait partie de. Pour toute une génération, il est tout simplement impossible d’oublier le visage de Mathieu, dansant tendrement au son de Les rêves sont ma réalité avec sa maîtresse, Vic, alias Sophie Marceau. Une scène culte à revoir le mardi 27 octobre 2020 sur TFX, qui rediffuse le film en prime time. L’occasion d’entendre l’interprète de la partenaire de tournage de Sophie Marceau: Alexandre Sterling.

Après l’immense succès de La fête en 1980 et sa suite Le boom 2 quelques années plus tard, Alexandre Sterling poursuit sa carrière en jouant dans plusieurs téléfilms. L’acteur a également essayé de développer d’autres talents tels que le chant, la sortie de singles inclus Je danse à Buckingham qui rencontrera un certain succès en 1990. On lui doit aussi les titres Juste un peu d’amour (1984) ou même JJ’ai peur de t’aimer (1991).

Il a également joué aux côtés de Brigitte Lahaie dans le thriller Le couteau à la gorge, en 1986. La dernière fois que nous l’avons vu à l’écran, il était dans le personnage d’un inspecteur dans la série François Kléber, avec Gérard Lanvin. Dans les années 2000, il prête sa voix à plusieurs personnages, notamment dans Le roi lion 3 ou, dans la suite d’Austin Powers, comme rapporté Star de la télévision.

Aujourd’hui, quarante ans après la sortie du film, Alexandre Sterling a fêté ses 54 ans en février 2020. Comme on peut l’apprendre sur sa page Facebook, il a complètement interrompu sa carrière. Sur les réseaux sociaux, l’ancien comédien partage les poèmes qu’il écrit. Il semble toujours si proche de ses fans les plus fidèles.

READ  Mon tirage au sort est en ligne

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer