Actualité à la Une

Asus TUF Gaming A15 Review: Un ordinateur portable de jeu puissant et durable

Le châssis de cet Asus TUF Gaming A15 est entièrement réalisé en plastique, du corps qui abrite les composants à l’arrière de l’écran. Cette dernière est esthétiquement très réussie, avec une finition mate d’un plus bel effet et une sérigraphie TUF qui reste discrète malgré sa taille.
A l’intérieur, le repose-poignets a un effet aluminium brossé flatteur, mais pas très agréable au toucher. Le reste de la coque est plus conventionnel, avec des plastiques durs mais sans défaut.

Asus TUF Gaming A15 (TUF566QR) © Les Numériques

Le clavier est simple et efficace. Chaque touche est bien séparée et la frappe est agréable. Les touches ZQSD se distinguent par la sérigraphie noire sur fond blanc et les touches fléchées sont légèrement décalées vers le bas. Le rétroéclairage est RVB avec 4 effets (statique, pulsation, stroboscope et variation de couleur). Cependant, il ne peut afficher qu’une seule couleur à la fois. Le lecteur d’empreintes digitales est absent des abonnés, Asus ne l’a probablement pas trouvé utile sur un PC pour les joueurs.

Le pavé tactile il est très réactif, sa surface offre une glisse douce et très appréciable. Les deux boutons de clic gauche et droit le sont un peu moins. Ils ne donnent aucun commentaire sur la question de savoir si l’action a été envisagée. En cours d’utilisation, le robinet sur le pavé tactile sera plus efficace.

Les connexions sont fournies: trois ports USB, un port HDMI, un port RJ45, un port USB Type-C compatible DisplayPort et une prise casque / microphone combinée. En termes de connectivité, l’Asus TUF Gaming A15 est équipé d’une puce Intel AX200 qui propose le Wi-Fi 6 et le Bluetooth 5.2. La webcam a une définition HD de 720p mais n’est pas compatible avec Windows Hello. Les deux microphones jumelés ont une option d’annulation active du bruit.

Compte tenu des composants embarqués et de sa relative finesse (pour un PC gamer), le refroidissement reste le sweet spot du TUF Gaming A15. Asus a également révisé sa copie de la version précédente. Il y a plusieurs ouvertures sous le cadre pour améliorer la circulation de l’air. Il y a trois points d’extraction: deux à l’arrière de l’écran et un sur le côté droit; mauvaise nouvelle pour les droitiers, car l’air chaud est forcé dans leur main.

Le logiciel Armory Crate d’Asus vous permet de choisir les performances et donc le mode de refroidissement que vous souhaitez, les deux paramètres étant étroitement liés sur les portables. Il existe donc quatre modes disponibles: Windows, Silencieux, Performance et Turbo. Le mode Windows laisse la main au système d’exploitation, qui gérera alors les performances via les paramètres d’alimentation.

Les droitiers ont droit à un chauffage autonome toute l'année. © Numérique

Les droitiers ont droit à un chauffage autonome toute l’année. © Numérique

La température maximale mesurée en mode Performance se situe sur la sortie arrière gauche (64,1 ° C). Tel que nous l’avons présenté, l’air soufflé sur le côté droit est particulièrement chaud et désagréable en jeu (50 ° C enregistré sur notre support).
Nous avons mesuré 42,5 ° C au centre du clavier; les touches Y, U et H sont les plus chaudes, tandis que les touches ZQSD (au-dessus d’un ventilateur) et les touches fléchées sont pratiquement épargnées par la chaleur.
Le pavé tactile situé au-dessus de la batterie reste froid en toutes circonstances (25 ° C dans le pire des cas).

La pollution sonore en mode Performance est importante, mais pas insupportable: nous avons mesuré 40,2 dB à 50 cm après 15 minutes de jeu, le mode Turbo libère les fans et surtout permet au processeur et à la carte graphique de s’exprimer pleinement. Dans cette configuration, les températures enregistrées sont jusqu’à 6 ° C plus basses dans les points chauds. On lit ainsi un maximum de 58,9 ° C sur la sortie arrière, 48,6 ° C sur le côté droit et 40,7 ° C au centre du clavier. Le bruit devient plus problématique et monte à 47,2 dB. Mieux vaut jouer avec des écouteurs et être seul dans la pièce pour profiter de ce mode Turbo.

Le SSD et la RAM ont également un dissipateur de chaleur. © Numérique

Le SSD et la RAM ont également un dissipateur de chaleur. © Numérique

Pour accéder aux composants, vous devez retirer 11 vis Phillips et dégager doucement la coque inférieure. Il est donc nécessaire de retirer les protections plastiques maintenues par la double face pour retirer le SSD et la RAM. La carte Wi-Fi est cachée sous le SSD, tandis qu’un deuxième port M.2 NVMe est présent à droite de la RAM, en diagonale. La batterie se détache facilement en retirant simplement 4 vis et en débranchant son câble.

Asus a choisi d’intégrer un RTX 3070 Max-Q avec le TGP 90 W (Total Graphic Power), auquel 5 W peuvent être ajoutés grâce à la fonction Dynamic Boost 2.0 de Nvidia. L’Asus TUF Gaming atteint un indice de jeu de 160. En comparaison, le MSI Raider GE66 testé avec un 115 W RTX 3070 atteint pour sa part un indice de 194. Une différence importante que nous avons déjà constatée lors de notre news lab dédié au RTX 3070 Max-Q.

Cependant si l’on compare avec deux modèles précédemment testés et équipés de RTX 2070 et RTX 2070 Super Max-Q. ASUS TUF Gaming A15 obtient de meilleurs résultats: 160 contre 128 pour le RTX 2070 de l’Aorus 15-XA et 138 pour le RTX2070 Super Max-Q du Gigabyte Aero 15 OLED XB.

La GeForce RTX 3070 Max-Q est logiquement en bonne position. © Numérique

La GeForce RTX 3070 Max-Q est logiquement en bonne position. © Numérique

Sauf Overwatch Réglé volontairement avec peu de détails et atteignant 250 ips, l’Asus TUF Gaming A15 vous permet de lire notre sélection de titres à plus de 80 ips en Full HD avec tous les détails à leur meilleur.

La moyenne des images / seconde enregistrées sur les jeux de notre procédure de test. © Numérique

La moyenne des images / seconde enregistrées sur les jeux de notre procédure de test. © Numérique

Afin d’évaluer la pertinence des modes de fonctionnement, nous avons testé The Witcher 3 dans chacun des modes (Silencieux, Performance et Turbo).

Fréquence de fonctionnement du GPU en fonction du profil sélectionné. © Numérique

Fréquence de fonctionnement du GPU en fonction du profil sélectionné. © Numérique

Logiquement, le mode silencieux est celui qui limite le plus la carte graphique (814 MHz en moyenne). Le nombre d’images par seconde reste correct (60 fps) et la pollution sonore relativement faible. Il y a peu de différence entre les modes Performance et Turbo. L’AMD Ryzen 7 5800H prend 200 MHz de plus tandis que la Nvidia GeForce RTX 3070 ne gagne que 74 MHz dans le mode le plus rapide. Bien sûr, avec si peu de boost, le nombre d’images par seconde affichées passe de 94 ips en mode Performance à 97 ips en mode Turbo. La principale différence sera donc dans la pollution sonore des deux modes.

READ  effets à long terme chez un patient sur trois, une étude montre

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer