Sport

Aulas a refusé des sommes insensées pour l’OL

Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a déjà rejeté d’énormes propositions de rachat de son club.

Ne pas, l’OL Ce n’est pas à vendre. En tout cas, pas pour le moment. Au détour d’un entretien véridique réservé au RMC, Jean-Michel Aulas, le président emblématique de la région Rhône-Alpes, s’est confié sur la valeur de son club. A ses yeux bien sûr, mais aussi en termes financiers.

A l’origine, en 1987, “JMA” se souvient avoir investi 16 millions de francs (un peu plus de 2 millions d’euros aujourd’hui). Pas de bêtises pour le moment. ” J’ai dû rapporter l’équivalent d’un chiffre d’affaires annuel d’environ 20 millions de francs. Bien sûr, je perds régulièrement pour suivre l’aventure Respirer.

“Je n’ai pas dit à mon fils”

Depuis lors, la valeur de son bijou classé n’a cessé de croître. C’est parce que l’OL a pris du poids et de l’ampleur sur la scène sportive. Alors, inévitablement, un tel produit suscite l’envie. ” Disons que j’ai rejeté des propositions de plus de 500 millions d’euros, avoue le patron lyonnais. Ce ne sont pas des gens qui ont appelé directement, dit-il. C’est par l’intermédiaire des banquiers d’investissement.

J’ai eu des moments d’interrogatoire quand il y avait des offres importantes, car j’ai une famille, un fils qui aurait eu son mot à dire. Je ne lui ai pas dit que nous avions de si bonnes offres. J’y suis allé plusieurs fois, et aussi récemment », Poursuit Jean-Michel Aulas. Un président inquiet pour “ assurer la durabilité De son club. Club inclus “ La dernière augmentation de capital a été réalisée pour une valeur de 600 millions d’euros », Precisa. Quel long chemin …

READ  Morbidelli leader en force, Quartararo 2 millièmes du top 10!

Lisez aussi:
OM Sale: McCourt nie, mais …
OM Sale: Quelle est la chance du prince Ben Talal?
Droits télé, une gifle malgré tout

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer