Économie

aux activités autorisées à rester ouvertes s’ajoutent les fleuristes, jardineries et cordonniers

Fleuristes, jardineries, magasins de bricolage et cordonniers font partie des entreprises autorisées à poursuivre leurs activités dans les 16 départements faisant l’objet d’une recontamination vendredi à minuit, a appris franceinfo ce vendredi 19 mars auprès du ministère de l’Économie. Ces détails font suite aux dernières annonces du Premier ministre jeudi, pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

>> Covid-19: retrouvez les dernières informations sur l’épidémie de coronavirus dans notre live stream

“C’est une super nouvelle”, a salué sur franceinfo Florent Moreau, président de la Fédération française des artisans fleuristes. “Les fleuristes sont reconnus comme des commerçants qui vendent un produit essentiel. Les plantes sont essentielles à la vie française.”

Même les opticiens, chocolatiers ou encore cabinets d’avocats et notaires peuvent exercer leurs activités, savaient France Bleu Paris aux services du Premier ministre. Les auto-écoles ne peuvent pas dispenser de cours de code dans leurs locaux, auront lieu à distance si possible ou seront suspendues. Cependant, les cours de conduite et l’examen du permis de conduire restent assurés. Les concessionnaires automobiles peuvent accueillir leurs clients, mais uniquement sur rendez-vous. Les marchés extérieurs mixtes restent ouverts. Enfin, les visites en maison de retraite sont autorisées. Aujourd’hui, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré que les coiffeurs pourraient rester ouverts. Les magasins autorisés lors des réclamations précédentes restent également ouverts.

En revanche, les esthéticiennes, les magasins de jouets, les galeries d’art ou même les agences de voyages ne peuvent pas ouvrir. Si les visites de propriétés restent partiellement autorisées, les agences immobilières doivent rester fermées. “Seules les visites des résidences principales sont soumises à autorisation” dans les 16 départements confinés, Jean-Marc Torrollion, président de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM), a déclaré vendredi soir sur franceinfo. “Les résidences secondaires ne peuvent pas être visitées”.

Le décret, qui précise tous les magasins essentiels ouverts et les magasins non essentiels fermés, est publié samedi au Journal officiel. Les mesures restrictives supplémentaires prises dans les 16 départements soumis à reconfiguration conduisent à la fermeture d’environ 90 000 entreprises, a indiqué Bercy. Cela comprend les 25 000 magasins déjà fermés dans les centres commerciaux à travers le pays.

READ  Coursiers indisponibles, restaurants absents, neige et glace: c'est pourquoi les demandes de livraison de repas sont lentes depuis 48 heures!

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer