Science

Bernard Kouchner assure qu’il sera vacciné, “mais plus tard”

, publié le dimanche 27 décembre 2020 à 10:50

Pour l’ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner, le vaccin Covid-19 est “un merveilleux succès de la science”, dans les colonnes du Parisien.

C’est le grand jour en France: ce dimanche 27 décembre, les vaccinations commencent, grand espoir dans la lutte contre Covid-19. Une vingtaine de seniors et soignants seront les premiers Français à recevoir une première dose du produit de l’américain Pfizer et de l’allemand BioNTech, quelques jours après le feu vert donné par l’Union européenne.

Dans les colonnes de Parisien Le samedi 26 décembre, l’ancien ministre de la Santé Bernard Kouchner a assuré qu’il comptait “évidemment” se faire vacciner “, mais plus tard dès que je pourrais”. «J’avais la maladie de Covid, que je sentais à peine, à part les odeurs qui s’en allaient.

Je porte des anticorps, mais pour combien de temps? », Demande-t-il. Puis il envoie un message aux plus méfiants:« On ne connaît même pas la durée de la protection offerte par le vaccin, c’est vrai, mais ce n’est pas une raison de ne pas le faire! Le pays de Pasteur se ridiculiserait s’il refusait la vaccination. “

“Aucune vérification n’a été ignorée”

Bernard Kouchner ne cache pas sa foi en ce vaccin Covid-19. “Oui, le processus de fabrication a été accéléré mais il est absolument complet. C’est une magnifique réalisation scientifique. Aucun test n’a été négligé. Chaque laboratoire a effectué des tests sur des milliers de personnes et les résultats ont été contrôlés plus que d’habitude, auparavant par le laboratoires eux-mêmes, puis par l’agence européenne et les agences nationales des médicaments. Aucun incident grave n’a été signalé, sauf un cas bénin chez Pfizer ».

READ  Que sait-on du "long Covid", ces patients qui vivent l'enfer depuis plusieurs mois?

Puis se réjouir des quelques effets secondaires qu’il provoque: “Ce vaccin, pour le moment, ne provoque qu’un peu de douleur au niveau de l’injection. Rien d’anormal mais on ne relâche pas longtemps notre attention.”

Les Français sont de plus en plus méfiants

De quoi tenter de rassurer la méfiance des Français à l’égard des nouveaux vaccins, qui sont de plus en plus nombreux, selon les sondages. Selon la dernière étude CoviPrev de Santé publique France, 60% des personnes interrogées entre le 14 et le 16 décembre ne prévoient pas de se faire vacciner. En novembre, ils étaient 47%. En juillet, ce chiffre était de 36%.

Les chiffres pourraient évoluer avec le temps puisque 42% d’entre eux sont prêts à changer d’avis si nous recevons des informations rassurantes sur «l’efficacité et la sécurité des vaccins».

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer