Actualité à la Une

Bielsa accuse le Losc de harcèlement

Devant le tribunal du travail de Lille ce vendredi, Marcelo Bielsa n’a pas hésité à accabler le Losc, réclamant près de 19 millions d’euros.

Licencié en novembre 2017, quelques mois après avoir épousé le projet sportif lillois de Gérard Lopez, Marcelo Bielsa a demandé une indemnité, dénonçant un licenciement abusif qui, selon lui, devrait lui rapporter la lourde somme de 18,8 millions d’euros. L’entraîneur argentin veut comme preuve un pré-contrat qui lui garantirait de signer tous ses salaires quelle que soit la période d’activité. Un document dont la valeur juridique est actuellement en cours d’examen.

Ce vendredi devant le tribunal du travail de Lille, celui qu’il dirige désormais Leeds en Premier League, il reste fidèle à ses positions. Et ce même si le tribunal de commerce de Lille lui a donné tort en mars 2018, le condamnant à verser 300000 euros de dommages et intérêts au Losc pour procédure abusive. Toujours aussi méticuleux dans ses explications du texte, il a fallu plus de 45 minutes à El Loco pour détailler ses doléances avec le président, alors qu’il n’avait droit qu’à un quart du discours. L’occasion pour le technicien de régler ses comptes avec les mastiffs.

“Impossible de parler de football avec Campos”

J’aurais préféré ne pas parler publiquement, mais je pense que certaines situations sont intéressantes à révélerDit Bielsa. Ce que je veux expliquer, c’est le harcèlement que j’ai subi durant les mois de septembre et octobre avant mon licenciement afin de me déstabiliser pour me forcer à démissionner, saboter ma direction et entraver mon travail, dégradant mon autorité. “Et d’inculper notamment Luis Campos, le directeur sportif de l’époque:” Campos n’a jamais voulu m’aider. On ne pouvait pas parler de football avec Campos, il ne parlait que du côté commercial, des agents des joueurs, des prix, des pourcentages, des commissions … il n’était pas intéressé à parler de football. Le tribunal du travail doit prononcer le verdict dans cette affaire le 2 juillet.

READ  Que peut encore faire Donald Trump pour contester la victoire de Joe Biden?

Lisez aussi:
Canal + lance une chaîne dédiée à la L1
Vers une Ligue 1 à 18 ou 16 équipes?
Quand Estelle Denis se moque de Domenech

Le précédent
Suivant

  • 1/15

    Zlatan Ibrahimovic

    7 M € par an

  • 2/15

    Gianluigi Donnarumma

    6 millions d’euros par an

  • 3/15

    Hakan Çalhanoglu et Ante Rebic

    2,5 M € par an / 3,5 M € par an

  • 4/15

    Alessio Romagnoli

    3,5 millions d’euros par an

  • 5/15

    Davide Calabre / Franck Kessié

    2 millions d’euros par an / 2,5 millions d’euros par an

  • 6/15

    Sandro Tonali

    2 M € par an

  • 7/15

    Ismaël Bennacer

    1,5 M € par an

  • 8/15

    Théo Hernandez

    1,5 M € par an

  • 9/15

    Samu Castillejo et Jens Petter Hauge

    1,5 M € par an / 1 M € par an

  • 10/15

    Rafael Leão

    1,4 M € par an

  • 11/15

    Simon Kjaer

    1,2 M € par an

  • 12/15

    Ciprian Tatarusanu

    1,2 M € par an

  • 13/15

    Alexis Saelemaekers

    1 M € par an

  • 14/15

    Pierre Kalulu

    600.000 euros par an

  • 15/15

    Daniel Maldini

    300.000 euros par an

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer