Monde

Boeing 737 MAX réautorisé à voler vers l’Europe

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a annoncé mercredi 27 janvier qu’elle avait officiellement approuvé le retour dans le ciel européen du Boeing 737 MAX, au sol depuis vingt-deux mois après deux accidents mortels.

«Après un examen approfondi par l’AESA, nous avons déterminé que le 737 MAX peut être remis en service en toute sécurité. Cette évaluation a été réalisée de manière indépendante par Boeing ou la Federal Aviation Administration des États-Unis, et sans aucune pression économique ou politique. “Le directeur exécutif de l’AESA, Patrick Ky, a déclaré, cité dans un communiqué.

Article réservé à nos membres Lire aussi La reprise des opérations du Boeing 737 MAX en Europe suscite des inquiétudes

Défauts d’ingénierie

L’avion a été interdit de voler en mars 2019 après deux incidents, qui avait tué 346 : Lion Air en Indonésie en octobre 2018 (189 morts) et Ethiopian Airlines en Ethiopie (157 morts)et mars 2019. Lors des deux incidents, c’est après avoir reçu des informations erronées de l’un des deux capteurs d’angle d’attaque AOA, indiquant que l’avion était en panne, que le logiciel de contrôle de vol, MCAS, a été enlevé, malgré les efforts des pilotes pour désactiver. et avait lancé l’avion.

Les avions doivent subir une modification du logiciel MCAS. D’autres logiciels doivent également être modifiés et certains câbles repositionnés et les pilotes devront être modifiés prendre un nouveau cours, nécessitent l’AESA.

«Nous sommes convaincus que l’avion est sûr, ce qui est la condition préalable pour donner notre accord. Mais nous continuerons de surveiller de près les opérations du 737 MAX lorsque l’avion sera de nouveau en service. “, justifie M. Ky. “Sur notre insistance, Boeing s’est également engagé à travailler pour continuer à améliorer l’avion à moyen terme, afin d’atteindre un niveau de sécurité encore plus élevé.”, Il ajoute.

READ  EN DIRECT - Coronavirus: 62573 décès en France, la circulation du virus reste élevée

La FAA américaine, premier organisme de certification d’un avion américain, avait donné son accord pour la remise en vol du 737 MAX le 18 novembre suivi des autorités brésiliennes. Le Canada, pour sa part, a donné son autorisation la semaine dernière. La décision de la Chine, où de nombreux 737 MAX ont été vendus, reste ouverte.

Lire aussi Défauts d’ingénierie et manque de surveillance: Boeing, le régulateur américain accusé d’accidents du 737 MAX

Pas de client français du Boeing 737 MAX

L’autorisation de voler vers l’Europe pour le MAX signifie que Boeing, abasourdi par les revers de la dernière génération de sa moyenne gamme et la crise du Covid-19, pourra reprendre ses livraisons sur le continent européen.

Depuis sa mise en service, 67 unités de l’avion ont été livrées à des clients européens, dont 19 à Norwegian Air Shuttle et 12 à Turkish Airlines. Au total, 723 appareils ont été commandés par 14 clients européens – aucun français -, 210 appareils doivent encore être livrés à Ryanair, 92 à Norwegian Air Shuttle et 63 à Turkish Airlines.

Boeing, officiellement accusé début janvier d’avoir induit en erreur les autorités américaines lors du processus d’approbation du 737 MAX, a reconnu sa responsabilité et a accepté de payer plus de 2,5 milliards de dollars pour régler certaines poursuites.

Le monde avec l’AFP

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer