divertissement

Booba affronte Gims pour être membre d’un mouvement islamiste radical

Booba affronte Gims pour être membre d'un mouvement islamiste radical

La semaine dernière, Netflix a finalement mis en ligne le très attendu documentaire Gims, qui est rapidement passé au premier rang sur la plate-forme populaire, “Merci à tous !!! J’espère que vous avez apprécié le documentaire, et pour ceux qui ne l’ont pas encore vu” qu’attendez-vous? Allez !! Wesh !! 🏆🥇 @ netflixfr @netflix @menidesigns #numerouno 🇫🇷 “ a commenté sur Instagram le rappeur de Sexion D’Assaut après le succès de ce reportage qui lui est dédié et qui a fait réagir Booba également sur les réseaux sociaux.

“Découvrez l’artiste et l’homme derrière les lunettes noires dans ce documentaire qui suit Gims dans les coulisses des mois qui ont précédé son concert 2019 au Stade de France”, décrit le synopsis du documentaire Netflix dédié à Gims dans lequel l’artiste fait également confiance à sa conversion à l’islam et notamment lorsqu’il a rejoint en 2005 une secte islamiste appelée les frères Tabligh.

«Quand je suis entré dans cette religion, j’étais à la portée de n’importe quel gourou, j’étais un cœur pur et quelqu’un avec de mauvaises intentions peut vous prendre sous son aile et faire de vous une arme. Il y avait des gens qui ont fini par mourir, se sont suicidés en Irak. Les gens qui étaient à côté de moi. Et ça m’a fait peur, je ne sais pas où j’aurais pu finir “ a expliqué, un mouvement que Gims a ensuite réussi à quitter pour poursuivre sa carrière musicale, une anecdote que Booba n’a pas manqué de rappeler dans un reportage sur son compte Instagram en partageant un article dans le magazine Public intitulé “Maître Gims dans une secte islamiste … Tout dit!”.


READ  Iris Mittenaere laisse tomber tous ses vêtements, les internautes adorent

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer