Économie

certains “marchands de la République” empruntent pour la France

Inséré

Mettre à jour

Durée de la vidéo: 3 min.

france 2
Article rédigé par

C. Méral, S. Lerch, S. Testor, A. Kepeklian, B. Pozzo, B. De Sain Jore – France 2

Télévisions françaises

La facture de la crise sanitaire atteindrait 158 ​​milliards d’euros, de quoi porter la dette à 115,7% du PIB. L’Etat doit donc emprunter, avec un avantage: les taux sont négatifs.

Dans les entrailles du ministère de l’Économie, ils empruntent des milliards chaque semaine pour faire fonctionner la France. Ces «marchands de la République» évaluent les offres de quinze banques françaises et internationales. Ce jour-là, ils ont besoin de 6,2 milliards d’euros. En moins de vingt minutes, ils en ont plus de vingt à leur disposition. “Les gens sont sûrs que s’ils possèdent cet actif et veulent le revendre, nous leur proposerons un prix avantageux.», explique Anthony Requin, directeur général de l’Agence France Trésor.

Lorsque vous décidez, la tension est palpable. La moindre erreur ferait perdre à la France des millions d’euros. Le critère de sélection est très simple: “Le taux le plus bas, pour le meilleur du contribuable français.” Décision prise: il sera de -0,6%, un taux d’intérêt négatif. L’investisseur perdra de l’argent, mais il est certain que la France paiera. Cependant, les inquiétudes grandissent à mesure que les taux remontent progressivement. Et à la fin de l’année, la France doit encore emprunter 290 milliards d’euros.

READ  Avec la création d'ACC, l'arrivée d'une "gigafactory" pour la production de batteries à Douvrin en 2023 se confirme

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer