Économie

Chez BNP Paribas, le conseiller client devient facturable

Depuis longtemps, les banques proposent à leurs clients des services de base gratuits ou bon marché en échange du non-paiement des comptes chèques. Puis, au fil des ans, une institution après l’autre a commencé à facturer des frais de tenue de compte ou à retirer les prix des billets des machines concurrentes. C’est désormais la relation bancaire avec son conseiller d’agence qui est facturée. BNP Paribas vient d’annoncer en interne la mise en place du principe de rémunération des conseillers clients.

Le réseau proposera deux formules. Les clients payants auront accès à un conseiller dédié, appelé «affinité». Ils auront“Un accompagnement plus approfondi, pour des projets patrimoniaux, d’investissement ou immobiliers”, indique une source au sein de la banque. Le reste des clients prendra en charge un consultant «proximité» gratuitement, sans frais, qui ne leur sera donc pas affecté.

Article réservé à nos membres Lire aussi Il devient difficile de voir clairement dans les prix des banques en ligne

Facturation généralisée d’ici fin 2022

Ce nouvelle façon de faire des opérations bancaires était en essai depuis juin 2019 dans une trentaine d’agences, ce service est facturé 12 euros par mois. Selon Thierry Laborde, directeur général adjoint de BNP Paribas, interrogé à ce sujet sur France Inter le 21 novembre 2020, “Les clients acceptent. Un conseiller payeur est avant tout un conseiller mieux préparé et compétent (…) Bien sûr, les gens sont prêts à payer pour voir leur conseiller bancaire”. Le groupe décide donc aujourd’hui de généraliser cette facturation, sur l’ensemble du réseau, d’ici fin 2022.

READ  Wall Street termine plus bas après un test Trump positif

Pourquoi BNP Paribas prend-il le risque, dans un environnement très concurrentiel, de facturer un service historiquement gratuit? La politique de taux d’intérêt constamment bas de la Banque centrale européenne (BCE) a bouleversé le modèle des institutions financières, réduisant considérablement leurs marges d’intérêt sur les prêts. Les banques tentent donc de réviser leurs prix à la hausse pour maintenir leurs revenus. Les plans de réduction des coûts augmentent également.

Article réservé à nos membres Lire aussi Une légère baisse des prix bancaires annoncée pour le 1er janvier 2021

Le changement de statut de conseiller de BNP Paribas s’accompagnera également d’un plan de réduction du nombre de commerciaux dans les agences. Selon une source interne, leur nombre diminuera “De 2,4% à 2,8% en deux ans”, ce qui entraînera l’annulation “Un peu moins de 300 emplois”, sans départ forcé.

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer