Monde

“Churchill annulé? L’antifasciste le plus célèbre du monde est maintenant dénoncé comme fasciste”

FIGAROVOX / INTERVIEW – En Angleterre, une école a décidé de retirer le nom de Winston Churchill de son bâtiment en raison de sa défense de l’Empire britannique. L’essayiste à succès Douglas Murray, auteur de Le grand caractère déraisonnable (The Gunner) est attristé par le pouvoir des nouveaux militants progressistes qui prétendent réécrire l’histoire avec les lunettes du présent, divisant le monde entre le bien et le mal.

Douglas Murray, journaliste et essayiste britannique. Il est spécifiquement l’auteur de The Great Madness – Race, genre, identité (Éd. L’Artilleur, octobre 2020), best-seller en Grande-Bretagne. Il est actuellement chercheur invité au groupe de réflexion conservateur de l’Institut du Danube à Budapest.

FIGAROVOX – Après que sa statue a été étiquetée à Londres lors de manifestations après la mort de George Floyd, le nom de Winston Churchill a été retiré d’une école, affirmant que Churchill était raciste. Qu’est-ce qui vous inspire cet événement? Pourquoi blâmer Churchill?

Douglas MURRAY. – C’est de la folie. Un groupe d’activistes révisionnistes très bruyants a décidé qu’ils avaient le droit de parcourir l’histoire et de décider qui étaient les bons et les mauvais. La “gentilCe sont eux qui, selon eux, se sont battus pour les droits LGBT, les droits des femmes et surtout l’égalité raciale. Tout le reste est misogyne, raciste, fasciste et homophobe. Sans surprise, la plupart des personnages

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 79% à découvrir.

Abonnement: 1 € le premier mois

Il peut être annulé à tout moment

Déjà enregistré?
Accès

READ  Comment Donald Trump prépare son retour ... et sa revanche

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer