Actualité à la Une

Cinq blessés, dont un par balle, lors des manifestations pro-Trump

États-Unis: cinq blessés, dont un par balle, lors de manifestations pro-Trump 20 minutes

Cinq personnes ont été blessées États Unis, dont quatre sérieusement avec des couteaux et un avec une balle, lors des manifestations de samedi pour demander “encore quatre ans” de présidence
atout et dénoncer à nouveau, sans preuves, la “fraude massive” à l’élection présidentielle plus d’un mois plus tard
Joe Biden. À plusieurs endroits, des affrontements ont éclaté entre manifestants et contre-manifestants. Samedi soir, la police de l’État de Washington (nord-ouest) a tweeté une arrestation suite à une fusillade à la suite d’affrontements près du Capitole d’Olympia.

Dans la capitale américaine, quatre personnes ont été poignardées et hospitalisées “avec de graves blessures”, a déclaré Doug Buchanan, responsable des communications pour le service d’incendie et les services d’urgence de Washington DC. Selon le journal Le New York Times, 23 personnes ont été arrêtées samedi. Aucune autre indication n’était disponible sur les blessés.

Moins de monde qu’il y a un mois

La journée a commencé dans une ambiance festive avec plusieurs milliers de chapeaux rouges «Make America Great Again» rassemblés au Freedom Plaza, non loin de la Maison Blanche. Une foule nombreuse mais moins que les 10000 manifestants qui ont soutenu Donald Trump il y a un mois. Malgré un dernier revers féroce à la Cour suprême la veille, les partisans du président sortant restent fermement convaincus de sa victoire le 3 novembre. Des réunions similaires ont eu lieu à Olympie, Atlanta, Saint Paul (Minnesota) et dans de plus petites villes, dont le Nebraska et l’Alabama.

A Washington, quelques affrontements entre pro et anti-Trump depuis le début de la journée que la police a tenté de séparer. Les manifestants pro-Trump énumèrent les raisons pour lesquelles ils pensent que les élections leur ont été “volées”. Faute de preuves tangibles pour étayer les allégations de «fraude massive», la cinquantaine de plaintes déposées par les alliés de Donald Trump aux États-Unis ont toutes été – à une exception près – rejetées par les tribunaux ou retirées.

Tous les États ont certifié leurs réalisations

Tous les États ont officiellement certifié leurs résultats, donnant la victoire à Joe Biden, et les électeurs doivent enregistrer leur vote lundi pour le valider. Le président lui-même refuse toujours d’admettre sa défaite. “Wow! Des milliers de personnes se rassemblent à Washington pour éviter que les élections ne nous soient volées”, a tweeté Donald Trump samedi avant que son hélicoptère ne survole la foule en chantant l’hymne américain.

Parmi les marches, la milice d’extrême droite «Proud Boys», reconnaissable aux costumes jaunes et noirs et aux gilets pare-balles de ses membres, est régulièrement acclamée par la foule. «Sortez avec les nazis! “: A quelques rues de là, des militants du mouvement Black Lives Matter maudissent les pro-Trump. Des contre-manifestations beaucoup plus modestes ont lieu dans la capitale, notamment au Black Lives Matter Plaza, le rue donnant sur la Maison Blanche, où des milliers de personnes ont afflué pour célébrer la victoire de Joe Biden début novembre.



307

Actions

READ  Ronald Koeman discute du traitement de l'affaire Lionel Messi

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer