Monde

Commerces, sortir: qu’est-ce qui va changer le passage du couvre-feu à 19h ce samedi?

Avec le passage à l’heure d’été le week-end des 27 et 28 mars, le gouvernement a annoncé un léger assouplissement du couvre-feu, le ramenant de 18 h à 19 h à compter du samedi 20 mars.

Encore une heure. C’est l’une des annonces de Jean Castex, lors de son discours du jeudi 18 mars, au cours duquel il a annoncé la décision de confiner seize départements sept jours sur sept En France.

A l’heure où près d’un Français sur trois est confiné, le couvre-feu est soumis à une légère réduction. Switch à 19h à partir de ce samedi 20 mars. Une mesure, prise à l’approche de l’heure d’été. En tout cas, c’est la justification fournie par le gouvernement.

“Adaptez le couvre-feu”

Lors d’un entretien avec des élus locaux le mercredi 17 mars, la question du couvre-feu a en fait été abordée par le Président de la République, Rapports du LCI. “Ce qui a été dit sur la durabilité du couvre-feu au moment du changement d’heure est très correct, en particulier dans les zones métropolitaines, je pense que nous devrons penser à l’adapter”, a-t-il déclaré.

Shopping et voyages

C’est fait et ce sont les commerçants qui seront sans doute les premiers à se réjouir de cet allongement de la journée, car le couvre-feu retardé est aussi une extension possible de leurs heures d’ouverture.

Lire aussi – Troisième confinement: les coiffeurs pourront rester ouverts avec un protocole particulier, annonce Gabriel Attal

Quant aux sorties, elles peuvent être prolongées jusqu’à une heure. Au-delà de 19h, pas de changement, vous devez avoir un certificat pour justifier votre voyage. L’objectif du gouvernement est en effet de laisser un peu plus d’air aux Français, soumis à ce couvre-feu depuis le 16 janvier.

READ  EN DIRECT - Attaques de janvier 2015: audience suspendue, reprise prévue jeudi à 9h30

“Vraie vigilance”

«Ce choix de limiter moins les chances de quitter la maison doit cependant s’accompagner d’une réelle vigilance: il s’agit clairement de permettre d’être dehors, mais pas d’aller chez des amis pour y fêter ou être là en nombre, sans distance ni masque. On sait que c’est d’abord dans ce type de circonstances que le virus se développe », a toutefois prévenu le Premier ministre lors de la conférence de presse.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer