Science

Covid-19 – Âge, sexe, comorbidités, région … qui sont les plus de 80 000 victimes françaises?

Le 14 février 2020, la France a enregistré son premier décès officiel de Covid-19. C’était un touriste chinois de 80 ans décédé à l’hôpital Bichat à Paris. Depuis, 81 647 victimes ont été enregistrées, soit 13% des décès enregistrés au cours de la même période dans le pays.

Grâce aux données publiées par Santé publique France ce samedi 13 février, le journal Le parisien a pu dresser un portrait typique de ces plus de 80 000 victimes.

Nos collègues se concentrent d’abord sur trois faits à prendre en compte lors de l’analyse des données COVID-19 en France.

  • tous les patients diagnostiqués avec Covid-19 qui décèdent sont pris en considération à l’hôpital, même ceux dont le décès n’est pas dû au coronavirus. Santé publique France assure cependant qu ‘”une écrasante majorité” est décédée de Covid.
  • dans les maisons de retraite médicalisées, certaines personnes âgées identifiées comme victimes du coronavirus n’ont pas été officiellement infectées mais font simplement l’objet d’un «fort soupçon de contamination». C’est le cas, par exemple, s’ils présentaient des symptômes et que d’autres résidents étaient testés positifs.
  • Les décès à domicile ne sont pas non plus pris en compte dans les statistiques officielles.

Ces trois avertissements, Le Parisien déroule une sorte de portrait-type de la victime du Covid-19 en France.

Un homme…

Selon les données de Santé publique France, 58% des victimes décédées à l’hôpital et 54% de celles pour lesquelles un certificat de décès a été transmis électroniquement sont des hommes.

Une prévalence masculine plus élevée qui pourrait s’expliquer par leurs comportements plus risqués, comme ceux qui fument davantage. La résistance accrue des femmes pourrait, quant à elle, s’expliquer par une meilleure immunité acquise notamment grâce aux hormones œstrogènes.

READ  «Cela prend du temps, c'est compliqué», explique le coordinateur de la stratégie vaccinale

… plus de 65 ans

En mars 2020, 94% des décès enregistrés en France avaient plus de 65 ans. À l’hôpital, 23,5% des 57 648 décès étaient âgés de 90 ans et plus, 39,8% entre 80 et 89 ans, 21,8% entre 70 et 79 ans, 10,2% entre 60 et 69 ans, 3,4% entre 50 et 59 ans et 1,3% moins de 50 ans.

… souffrant de comorbidités

Environ 65% des patients décédés et pour lesquels Santé publique France a reçu un certificat de décès électronique mentionnant Covid-19 ont reçu des facteurs comorbides. Qu’il s’agisse de maladie cardiaque, d’hypertension artérielle, de diabète ou de maladie respiratoire.

A noter que les certificats de décès papier, qui représentent encore 70% des actes de décès, sont reçus par le système de santé publique français avec trois mois de retard. Les 81 647 décès enregistrés par l’agence au 13 février n’ont pas encore été entièrement traités.

… habitez le Grand Est

En un an, l’Île-de-France a enregistré 14 092 décès dus à Covid-19 à l’hôpital, devant les régions Auvergne-Rhône-Alpes (8 556) et Grand Est (7 652). Mais, par rapport à leur population, la région Grand Est est la plus touchée, suivie de la région Bourgogne-Franche-Comté.

Les régions les plus épargnées sont la Bretagne, la Nouvelle-Aquitaine et la Corse. Ils enregistrent un maximum de 0,4 décès à l’hôpital pour 1 000 habitants. La région Occitanie a 0,5 pour 1000.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer