Science

Covid-19: des raisons d’espérer avec un taux d’incidence légèrement inférieur au Loto

l’essentiel
La deuxième vague de Covid-19 semble jouer avec les nerfs de l’Autorité régionale de la santé (ARS) qui, malgré elle, ne peut s’empêcher de souffler chaud et froid dans le Lotto avec des chiffres dignes d’être approfondis et un point encourageant cependant: le taux l’incidence diminue.

La bonne nouvelle, selon les données ARS communiquées par la préfecture de Lotest-ce que le taux d’incidence de COVID-19[feminine Ils baissent significativement dans le département affichant une valeur de 119 pour 100 000 habitants ce lundi 25 janvier au soir, alors que ce chiffre était de 135 pour 100 000 Lotois jeudi soir.

Cependant, comme les services préfectoraux l’ont répété à plusieurs reprises depuis le début de la pandémie, cette légère amélioration ne doit pas inciter les gens à baisser la garde et rien ici ne laisse supposer que le Lot continuera à passer entre les gouttes.

Vaccins: personnes âgées isolées en grande difficulté

Il faut cependant rappeler que ce département est toujours l’un des moins touchés de France. Il y a de l’espoir même si les personnes âgées et à risque ont du mal à prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

Certains, qui n’ont pas d’ordinateur ou de téléphone portable et n’ont pas la chance d’avoir un fils ou une fille avec eux pour les aider dans leurs procédures, ont de grandes difficultés à s’inscrire et ne reçoivent aucune aide ou réponse à leurs appels répétés.

Stabilité observée en réanimation

Ce lundi, selon les dernières données encore communiquées par la préfecture du Lot, le taux de positivité était de 5,8%.

READ  Pandémie Covid-19: où est l'Afrique?

Précisément 30 personnes ont été hospitalisées dans les services Covid du Lot, dont 2 en réanimation. Le Lot déplore 54 morts à ce jour. Il y en avait 22 dans la première vague. Covid-19 a causé la mort de 32 personnes au cours de cette deuxième vague.

L’ARS n’a pas annoncé de nouveaux décès dans les maisons de retraite et s’en tient, pour sa prochaine communication, à sa newsletter prévue ce mardi. Silence radio ce soir.

Service minimum à l’école Lucien-Bénac

Les maisons de retraite et leurs habitants les plus fragiles ont payé un lourd tribut sur le front de cette guerre où les services de l’Etat, tels que l’éducation nationale et les services municipaux de la ville de Cahors, se sont également focalisés hier avec l’ARS et la CPAM sur la situation de la Marthe-Durand. et les écoles Lucien-Bénac.

Les résultats des tests, pour la première installation, détermineront si sa fermeture entraînera des heures supplémentaires au-delà de cette semaine. Quant à Lucien-Bénac, il a été décidé ce lundi soir que l’école resterait ouverte dans une configuration très limitée. En effet, depuis vendredi, la crèche et la cantine de cet établissement sont fermées en attendant les résultats des tests de contact du technicien municipal positif au Covid-19.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer