Science

Covid-19: la pointe violette pourrait être un autre symptôme

C’est douloureux, l’ongle est entouré de cloques rouges violacées … Engelures triviales ou «doigt de covid? “Dans la liste des symptômes” surprises “du Covid-19, on connaît les troubles de concentration, la perte d’odorat, la tempête pulmonaire inflammatoire, en voici une autre. C’est celle des” orteils violets “, mise en évidence par une étude américaine menée conjointement par Ligue internationale des sociétés de dermatologie et Académie américaine de dermatologie.

«Il semble y avoir un certain sous-ensemble de patients qui développent une inflammation des orteils sous forme d’engelures lorsqu’ils contractent Covid-19», explique son auteur, la dermatologue Esther Freeman. En avril, ce grand nom du Massachusetts General Hospital et de la Harvard Medical School avait créé un registre international permettant de retracer les cas suspects de lésions cutanées. Après les avoir épluchés, cela n’exclut pas un lien avec Sars-Cov2.

Bénin dans la plupart des cas

«Dans la plupart des cas, cette inflammation se résorbe d’elle-même et disparaît», note le médecin, «elle est relativement bénigne. Elle dure en moyenne quinze jours. Mais nous avons vu des patients chez lesquels elle dure depuis plus de 150 jours, en ils l’inflammation est restée et 16% ont dû être hospitalisés pour la traiter », poursuit le médecin.

En avril, la Société française de dermatologie (SFD) a mis en garde contre “des rougeurs soudaines et persistantes, parfois douloureuses, gelées des doigts et des orteils”. Mais à l’issue de l’étude dite Covid Skin menée en France de fin mars à mai dernier sur 311 cas d’engelures «suspectes» identifiées par des médecins généralistes et spécialistes, les scientifiques français n’avaient trouvé aucune preuve permettant de la lier au virus.

READ  pourquoi les chiens aiment tant les excréments humains

«Depuis 9 mois les publications se sont succédées, nous avons atteint plus de 600 publications sur le sujet et nous ne voyons toujours pas clairement», répond Laurence Le Cleach de l’hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne), l’un des pilotes de l’enquête Covid Skin. «Les patients que nous avons examinés étaient souvent jeunes, avec une moyenne d’âge de 25 ans, poursuit le dermatologue et vénéréologue. Mais lorsqu’une prise de sang a été réalisée, ce qui est inquiétant, leur sérologie dans la grande majorité des cas était négative, il n’y avait aucune trace d’anticorps. Des études nordiques suggèrent que cela peut être une conséquence du confinement, mais encore une fois, cela reste à prouver. “

Il est nécessaire de consulter après 15 jours

Depuis, le médecin a examiné toutes les études, mais il est toujours impossible de former une religion: «Début octobre, sur 1293 cas rapportés à travers 23 publications, seuls 12% (455 d’entre eux) se sont révélés positifs au test PCR. et 8% ont montré une sérologie positive », note-t-il.

Les patients atteints du «gros orteil Covid» se présentent-ils à votre hôpital? «Pas vraiment, mais cela ne veut pas dire que ce n’est pas là. Il est tout à fait possible qu’ils s’abstiennent, compte tenu du contexte. Peut-être qu’une nouvelle enquête sur Covid Skin devrait être lancée? Elle répond.

Cependant, ne paniquez pas si l’un de vos gros orteils vous dérange. «Un climat humide et frais avec des températures comprises entre -5 ° C et 13 ° C favorise le gel, explique le médecin. Alors on garde les pieds au chaud, on porte de bonnes chaussettes et des chaussons très confortables à la maison. C’est seulement si ça ne passe pas dans les deux. semaines que nous consultons », recommande-t-il.

READ  Fortes pluies dans l'est et le sud de l'Aquitaine: à quoi s'attendre?

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer