Actualité à la Une

Covid-19: reconfinements, variantes, vaccins … Olivier Véran aux 20 Heures de TF1 pour faire le point

L’hiver le plus long? Le ministre de la Santé Olivier Véran doit faire le point jeudi soir sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19, dans un contexte de légère augmentation des contaminations et des hospitalisations et sans perspective d’assouplissement des restrictions.

Une semaine après l’annonce du couvre-feu de 18h à travers le pays, Olivier Véran sera sur TF1 fixé à 20h, mais il ne faut pas attendre une “grande annonce”, précise une source proche du gouvernement.

Il n’y aura “aucun changement dans les restrictions nationales cette semaine”, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. «Nous donnons une chance à cet (appareil), il est possible que cette mesure ralentisse encore plus la circulation du virus dans notre pays», a-t-il ajouté, alors que certains médecins demandent déjà un recentrage.

VIDÉO. Covid-19: “Il n’y aura aucun changement dans les restrictions nationales cette semaine”, annonce Attal

Mais “on peut se demander si cette détention, dans la mesure où les vaccins arrivent […], ne pourrait-il pas être offert – et d’ailleurs le conseil scientifique l’a proposé – aux personnes les plus à risque? », Recommandé sur RMC / BFM-TV l’infectiologue de l’hôpital de Cochin, Odile Launay. «Ce sont eux qui vont se faire vacciner très rapidement, ceux qui risquent le plus d’être hospitalisés, d’avoir des formes sévères», a-t-il poursuivi, et «cela nous permettrait de maintenir une certaine vie économique et en particulier pour nos plus jeunes. envisager de reprendre une vie, de retourner à l’université ».

“Une nation de 66 millions de procureurs”

Emmanuel Macron est également ce jeudi à l’université de Paris Saclay, où il devrait évoquer la situation des étudiants, sans salles de classe depuis plus de deux mois et de plus en plus soumis à la précarité et à l’isolement. A cette occasion et avant cet échange, il a notamment critiqué «une nation de 66 millions de procureurs» pour avoir répondu aux critiques de gestion de la crise sanitaire.

READ  un spray miracle du CNRS serait efficace contre le virus! Découvrez comment cela fonctionne!

Bulletin Essentiels du matin

Un tour de l’actualité pour commencer la journée

Mercredi, la barre des 25 000 cas positifs enregistrés en une journée n’a été franchie pour la deuxième fois qu’en janvier (26 784). Selon des données plus consolidées mais non définitives, le nombre de personnes testées positives la semaine dernière est resté stable, dépassant 128 000.

En raison de l’augmentation de la contamination, les admissions à l’hôpital sont à la hausse, revenant à plus de 10 000 en sept jours à partir de cette semaine. Avec plus de 25 000 patients Covid-19 hospitalisés à travers le pays, dont 2 842 en réanimation, la charge sur le système de santé reste élevée, au même niveau que la fin de la deuxième vague cet automne.

La France a enregistré mercredi 316 décès supplémentaires à l’hôpital, un niveau stable depuis des semaines, portant le total à 71 652 décès depuis le début de l’épidémie (hôpital et maison de repos confondus). La seule bonne nouvelle est que le taux d’incidence – nouveaux cas pour 100 000 habitants sur une semaine – s’est stabilisé à l’échelle nationale pendant plusieurs jours, autour de 190. S’il est encore trop tôt pour constater un effet de couverture – lumières à 18 ans, le ministère de la Santé estime que cette solution est “efficace” dans les quinze départements où elle est entrée en vigueur le 2 janvier. Deux semaines plus tard, le taux d’incidence a diminué dans dix départements.

Le vaccin ne suffira pas à arrêter la variante britannique

Mais aux yeux des autorités sanitaires et de nombreux médecins, le contexte est encore rendu très fragile par la menace des variantes de Covid-19, dont le plus contagieux «VOC 202012/01», qui a submergé le système hospitalier au Royaume-Uni, où ils se trouvent Mercredi, 1820 décès supplémentaires ont été enregistrés (93 290 décès au total), un nouveau record quotidien.

READ  L214 publie les images du "pire élevage" qu'il a dû rapporter dans son histoire

Un nouveau point est attendu jeudi ou vendredi sur la propagation en France de cette variante, présente dans 1 à 2% des cas la semaine dernière, et sur la variante 501Y.V2 détectée en Afrique du Sud, ce que les scientifiques craignent de ne pas. être plus résistant au vaccin.

Mercredi soir, la direction générale de la santé a fait état d’un bilan de près de 693 000 doses de vaccin déjà injectées sur près de 2 millions disponibles, soit une augmentation de 200 000 en deux jours. Mais pour le conseil scientifique, si les vaccins recèlent “un grand espoir de limiter l’impact voire de résoudre largement la pandémie COVID-19”, ce n’est pas “avant l’été – automne 2021”.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer