Économie

Dans les médias français, un jeu de poker mensonger sur la vente du cluster RTL-M6

Qui rachètera les spectacles de «Top Chef», «Les Grosses Têtes» et Stéphane Plaza? L’hypothèse d’une vente des chaînes M6 et des radios du groupe RTL par leur propriétaire Bertelsmann, induite par un reportage de Reuters du vendredi 29 janvier, a eu pour effet une explosion du paysage médiatique français, déjà secoué par les manœuvres de Vincent Bolloré et Bernard Arnault autour du groupe Lagardère. «Le groupe RTL a réitéré qu’il était en faveur à la consolidation du secteur audiovisuel en Europe. [Le groupe] examine toutes les options susceptibles de créer de la valeur pour ses actionnaires “, L’agence Bertelsmann a confirmé le même jour dans un communiqué de presse.

Jusqu’aux quatre ou cinq derniers mois, Bertelsmann a rejeté toutes les propositions de prétendants potentiels. Mais l’Allemand a finalement pris le virage après avoir racheté l’éditeur américain Simon & Schuster au groupe CBSViacom en novembre 2020 pour 2,17 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros). Il a depuis ouvert la porte à un retrait de la M6 et de la RTL, refusant cependant la vente d’un appartement.

Article réservé à nos membres Lire aussi Lagardère: les clans Bolloré et Arnault négocient sur l’avenir du groupe

L’opération, en cas de succès, atteindrait au moins 1,8 milliard d’euros, soit la valeur du groupe M6-RTL en bourse leest Février. Il y a eu des contacts avec plusieurs acteurs, comme Altice, Vivendi et TF1. Vincent Bolloré, premier actionnaire de Vivendi “Il est l’un des candidats sérieux”, note une source familière avec le sujet. Il en a les moyens: la vente de 20% d’Universal à Tencent lui a rapporté 6 milliards d’euros, tandis que deux tranches supplémentaires de 10% du capital pourraient également être vendues à d’autres investisseurs. Mais son intérêt pour M6-RTL est étroitement lié à l’affaire Lagardère, dont il est le principal actionnaire. “Il est entendu que Vincent Bolloré veut une radio”explique un bon connaisseur de l’homme d’affaires breton. Son projet: jouer des synergies avec CNews, y compris ses protagonistes.

READ  BOURSES D'ÉTUDES-Valeurs à suivre à Paris et en Europe (mise à jour)

C’est dans ce but qu’il a failli racheter Europe 1 à l’été 2020, avant qu’Arnaud Lagardère ne prenne sa retraite à la dernière minute. Même le président de la République, Emmanuel Macron, déjà agacé par la ligne d’extrême droite de CNews, n’a pas aimé la perspective de voir la chaîne d’intérêt général passer sous la bannière Bolloré. A l’époque, Bernard Arnault, venu soutenir le fils de Jean-Luc Lagardère, a préféré conserver l’ensemble de la médiathèque, qui comprend, outre Europe 1, La Journal du dimanche est Match de Paris. Mais aujourd’hui, et selon nos informations, Bernard Arnault serait plus ouvert.

Vous avez 57,62% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer