World

De violentes inondations tuent 100 personnes en Afghanistan

Une centaine de personnes sont mortes dans des crues soudaines provoquées par de fortes pluies durant la nuit dans la ville de Charikar, à 60 km au nord de Kaboul, a annoncé le gouvernement afghan mercredi 26 août. “Selon nos dernières données, 100 personnes sont mortes, une centaine ont été blessées et près de 500 maisons ont été détruites par les inondations à Charikar”Le ministère de la gestion des catastrophes a déclaré dans un communiqué.

“Vers 2 heures du matin (heure locale), des crues soudaines déclenchées par de fortes pluies ont frappé Charikar”Le porte-parole du gouvernement de la province de Parwan, Whaida Shahkar, qui a à son tour dénombré 72 morts et 90 blessés, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP). Les sauveteurs poursuivent leur travail pour retrouver d’éventuelles victimes, alors que plus de 500 maisons ont été détruites, a-t-il poursuivi.

“Nous avons des rapports de personnes toujours piégées sous les décombres”A déclaré le porte-parole du ministère de la gestion des catastrophes, Tamim Azimi. “Nous avons deux familles de notre quartier qui sont toujours sous les décombres”, a confirmé Abdul Majid, habitant de Charikar, interviewé par la chaîne de télévision Tolonews. “Nous avons besoin de plus de sauveteurs”, Il ajouta.

Événements réguliers

Le chef de l’Etat Ashraf Ghani a ordonné l’envoi d’une aide d’urgence à Charikar, a indiqué la présidence dans un communiqué. Dix-sept corps et une quarantaine de blessés, dont de nombreuses femmes et enfants, ont été emmenés à l’hôpital provincial de Parwan, selon son directeur, Abdul Qasim Sangin. Sur les réseaux sociaux, des vidéos montrent des habitants de Charikar demandant de l’aide, tandis que d’autres achètent des cercueils pour enterrer leurs proches. Les voitures semblent flotter dans l’eau boueuse.

READ  Alexandria Ocasio-Cortez dénonce les injustices à la convention démocrate
Lire aussi (2014): Plus de 80 morts dans des crues éclair en Afghanistan

Les catastrophes causées par les inondations sont courantes dans le pays, en particulier dans les zones rurales pauvres, où les maisons sont souvent fragiles et construites dans des zones à risque. Le sauvetage et l’acheminement de l’aide après des catastrophes naturelles, en particulier dans les zones reculées, sont souvent entravés par le manque d’équipements et d’infrastructures dans ce pays appauvri depuis quarante ans de guerre.

Il y a plusieurs semaines, au moins quinze enfants et une femme ont été tués et des dizaines de maisons ont été détruites lors d’une crue soudaine dans un village de la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan. Selon le ministère de la Gestion des catastrophes, des crues soudaines se sont produites dans au moins cinq autres provinces du pays de mardi à mercredi, sans faire de victimes.

Article réservé à nos membres Lire aussi La question de la libération des prisonniers entrave la reprise des pourparlers de paix en Afghanistan

Le monde avec l’AFP

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer