Science

Des chercheurs lillois développent un test de dépistage du Covid-19 sur un smartphone

Depuis le premier confinement, des chercheurs lillois travaillent sur un dépistage de Covid-19 à l’aide d’un smartphone. Un dispositif qui rassemble des chercheurs du Nord et de Marseille, avec l’Université de Lille, le CHU de Lille et le CNRS de Marseille. Le test est en partie financé par l’Europe et sa fiabilité serait équivalente à celle d’un test PCR. Le test ne remplace pas le test PCR, mais fonctionne en conjonction avec tous les autres tests.

Dès que connectez une sorte de clé USB à votre ordinateur portable, vous mettez une bandelette sur laquelle vous placerez votre échantillon nasopharyngé. Sabine Szunerits est professeur à l’Université de Lille: “Vous avez un ordinateur portable, vous insérez une clé USB, vous y mettez une bande. C’est notre capteur de diagnostic, la spécificité est que nous avons attaqué un nanocorps, c’est le fragment d’un anticorps qui reconnaît les pics de Covid 19. “

Une étude sur 300 personnes

Une étude de 300 personnes a été menée pour prouver l’efficacité du test. David Devos est neurologue et professeur de pharmacologie à l’Université de Lille: “L’important était de tester la solution immédiatement pour voir si elle était efficace sur des échantillons réels de personnes, et très rapidement nous avons pu la valider sur 300 échantillons avec un taux de concordance PCR de 90%. Sauf que la PCR donne le résultat en plusieurs heures avec ce test, nous avons la réponse en 10 minutes “.

Obtenez la réponse en seulement 10 minutes et bientôt vous serez en mesure de le faire à partir d’un test de salive comme l’explique Sabine Szunerits: “Nous travaillons sur la salive car c’est pratique à faire à la maison, avec la salive on est indépendant”.

Avant d’être destiné au grand public, ce test sera utilisé dans les hôpitaux, précise David Devos: “L’idée est que très rapidement, dans les semaines à venir, nous pourrons le mettre à la disposition des services d’urgence de Samu, dans les services, pour diagnostiquer les cas éventuels. La première vague de Covid a été désastreuse à l’hôpital car de nombreuses personnes y ont été infectées. Le but est alors de le rendre disponible en ville, pour nos collègues médecins généralistes, pharmaciens et maisons de retraite ».

Une étude à venir portant sur plus de 1 000 personnes sera lancée dans les mois à venir.

READ  Froid ou Covid-19? Le «puzzle» pour les parents et les médecins
Sabine Szunerits et David Devos ont participé au développement de ce nouveau test © Radio France
Porcon romain

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer