World

Des laboratoires français et suédois confirment l’empoisonnement de l’opposant russe Alexeï Navalny

Trois semaines après son empoisonnement, les laboratoires français et suédois confirment que l’opposant russe Alexeï Navalny a bien été victime d’un agent neurotoxique de type Novichok, a annoncé lundi 14 septembre le gouvernement allemand.

“Trois laboratoires ont maintenant fourni des preuves indépendantes qu’un agent neurotoxique du groupe Novichok est la cause de l’empoisonnement de M. Navalny.”Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a déclaré dans un communiqué.

L’utilisation de Novichok “Cela constitue une violation grave de la Convention sur les armes chimiques”se souvient également le porte-parole. Berlin a << C'est pourquoi il a demandé à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques [OIAC] pour l’analyse des éléments de preuve dans l’affaire Navalny “a ajouté M. Seibert, précisant que la convention sur les armes chimiques prévoyait spécifiquement “Veiller à ce que tous les États signataires reçoivent une assistance technique de l’OIAC”.

OPCW comme ça “Il a prélevé des échantillons sur M. Navalny et a pris les mesures nécessaires pour les faire analyser par les laboratoires de référence de l’OIAC”, précise M. Seibert. “Nous renouvelons l’appel à la Russie pour obtenir des éclaircissements sur ce qui s’est passé”, prévient le porte-parole. “Nous sommes en contact étroit avec nos partenaires européens sur les prochaines étapes”conclut-il.

Lire aussi Les États-Unis évoquent, pour la première fois, la responsabilité de la Russie dans l’empoisonnement de Navalny

Essais dans un laboratoire de l’armée allemande

Déjà le 3 septembre, Berlin avait déclaré que les tests toxicologiques effectués par un laboratoire de l’armée allemande avaient conduit “Preuve sans équivoque” intoxication par une molécule de la classe des inhibiteurs de la cholinestérase, à laquelle le Novitchok, un agent neurotoxique militaire développé par l’Union soviétique.

READ  Nouveaux cas de Covid-19: où est la France par rapport à ses voisins?

Alexeï Navalny, hospitalisé en Allemagne depuis le 22 août, est il sort du coma provoqué et sa santé s’améliore, a annoncé, le 7 septembre, l’hôpital de Berlin où il est soigné. Selon ses partisans, il a été empoisonné le 20 août alors qu’il se trouvait en Sibérie pour achever l’enquête sur la corruption des autorités avant les élections locales du 13 septembre.

Refus de Moscou

La Russie a demandé à Berlin de remettre l’intégralité du dossier à l’opposant, y compris l’analyse du laboratoire de l’armée. Les autorités russes affirment que leurs tests, effectués lors de son hospitalisation à Omsk, n’ont révélé aucune substance toxique.

La police russe a également annoncé vendredi son intention d’interroger l’opposant en Allemagne. Le département des transports du ministère russe de l’Intérieur a annoncé qu’il demanderait à l’Allemagne de le faire “Les enquêteurs russes peuvent être témoins des activités des enquêteurs allemands” avec l’adversaire russe et lui ” Poser des questions “.

Lire aussi Élections régionales en Russie: les alliés de Navalny revendiquent des victoires symboliques

Le Monde avec l’AFP et Reuters

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer