La technologie

Désolé Elon Musk, mais Apple était très intéressé par Tesla

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a déclaré que Tim Cook avait refusé d’assister à une réunion en 2017 pour l’acquisition de Tesla. Cependant, en 2014, une réunion a eu lieu à l’initiative d’Apple pour l’acquisition de Tesla qui aurait décliné l’offre.

Petite guerre de l’ego dans la stratosphère de la Silicon Valley. Alors que le monde médiatique semble découvrir qu’Apple travaille (très) secrètement sur le développement d’un véhicule électrique (le projet Titan lancé en 2014), voici Elon Musk, PDG de Tesla, pour apporter sa petite contribution. .

Dans un tweet dont il a le secret, Elon Musk affirme qu’en 2017 Tim Cook, PDG d’Apple, aurait refusé d’assister à une réunion sur une éventuelle acquisition de Tesla, puis impliqué dans la production chaotique du Model 3 Elon Musk dit que c’était même prêt à abandonner son “jouet” pour 1/10 de sa valeur actuelle.

Nous devons croire que Musk a une mémoire sélective. Il oublie de mentionner qu’une première rencontre – secrète – a eu lieu en 2014 entre Adrian Perica, responsable des fusions et acquisitions d’Apple, et lui-même. Le sujet de cette rencontre était donc l’acquisition de Tesla par Apple (source:Port de San Francisco).

Cependant, selon le Journal de Wall Street pour le moment, Elon Musk aurait refusé l’offre d’Apple. Suite à cet affront, Tim Cook aurait pris la décision, en accord avec Steve Zadesky, directeur de la conception et ancien ingénieur chez Ford, de lancer le «Titan Project». Tim Cook lui-même affirmerait plus tard que Tesla “en avoir pour son argent”. Si ce n’était pas une déclaration de guerre …

READ  Cyberpunk 2077 a été le déclencheur de l'absence de jeu dans le cloud

La guerre du recrutement

De plus, les premiers effets ne se sont pas fait sentir depuis longtemps depuis qu’Apple est allé jusqu’à offrir un bonus de bienvenue de 250 000 $, plus 60% de bonus, selon le site professionnel. Bloomberg, à ceux qui rejoindront le projet Titan. Ainsi, selon le site Linkedin, une cinquantaine d’anciens cadres de Tesla ont succombé au chant des sirènes de la marque à la pomme.

Cependant, cette guerre à l’embauche s’est jouée dans les deux sens, Tesla n’ayant pas supplié d’aller piller la main-d’œuvre d’Apple.

Apparemment, Apple paie mieux ses nouvelles recrues depuis 2015, pas du tout amusé, a déclaré le trublion de la Silicon Valley Elon Musk au journal allemand. Handelsblatt : “Nous aimons appeler Apple le” cimetière de Tesla “. Si vous ne percez pas Tesla, allez travailler chez Apple. Je ne plaisante pas.”

En 2018, dans cette guerre à l’embauche entre les deux géants de la technologie, Apple a remporté la victoire avec pas moins de 46 anciens employés de Tesla recrutés entre janvier et août de la même année.

Il est peu probable que Tim Cook se plie pour répondre à cette provocation. En revanche, une réponse sur le terrain serait un bel affront à Tesla et à son président.

La suite de la prochaine rumeur …

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer