Actualité à la Une

Dîners illégaux: une enquête est ouverte, voici ce que l’on sait

JUSTICE – La police judiciaire a ouvert une enquête à la suite d’un reportage diffusé sur M6 dans lequel on parle de dîners parisiens organisés clandestinement dans des appartements de luxe à Paris. Les ministres sont accusés d’y avoir participé.

Dans le cas des dîners dits clandestins, l’aspect politique a rapidement cédé la place à l’aspect judiciaire. Dimanche 4 avril, le procureur de Paris Rémy Heitz a annoncé avoir ouvert une enquête pénale à la suite d’un reportage diffusé par le journal M6 deux jours plus tôt et qui faisait état de la détention, régulière mais non moins clandestine, de repas et de soirées dans la capitale. .

Toutes les informations sur

La France retrouve son confinement

Ainsi, le parquet a été saisi “la Brigade pour la répression de la délinquance personnelle (BRDP) de la police judiciaire de Paris pour une enquête sur le danger d’autrui et le travail non déclaré”, pour “pour vérifier si les soirées ont été organisées en violation des règles d’hygiène et de santé et pour déterminer qui étaient les éventuels organisateurs et participants”. Une enquête administrative a également été ouverte par le commissariat, saisi par Gérald Darmanin. “Suite au rapport M6, j’ai demandé au préfet de police de Paris de vérifier l’exactitude des faits rapportés afin, s’ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et participants de ces dîners clandestins” a annoncé le ministre de l’Intérieur dans un tweet.

Face à ces images, le manager réagit

Extraits de ce rapport posté sur Twitter ils ont été partagés plus de 16 000 fois et ont suscité de nombreuses réactions depuis. Mais que montre-t-il? Tournant avec une caméra cachée, le journaliste s’est rendu dans un endroit décrit comme “un restaurant souterrain situé dans les beaux quartiers”, où les participants et les serveurs ne prennent pas la peine de porter un masque et respectent tout protocole de santé. La deuxième partie du document transmet des images d’une soirée clandestine, filmées par un participant. Encore une fois, les gestes de barrière sont laissés dans l’armoire. L’organisateur de l’événement, présenté par M6 comme un “collectionneur” puis il témoigne anonymement dans le micro de M6 et explique qu’il a “J’ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants avec différents ministres.”

C’est cette séquence qui a provoqué une réaction ce dimanche au sein de l’exécutif. À leur tour, les différents ministres invités à la télévision ont condamné sans réserve ces possibles actions et nié l’implication de membres du gouvernement. “Si des ministres ou des députés ont enfreint les règles, ils doivent être condamnés à une amende et sanctionnés comme tout autre citoyen” Marlène Schiappa a déclaré ce dimanche au micro d’Europa 1. Prima répondre le cas échéant à un internaute qui l’a écrit “Si un ministre enfreint les règles, il doit payer une amende ET démissionner parce qu’il représente l’État.” De son côté, Bruno Le Maire a nié l’existence des privilèges accordés aux membres du gouvernement: “Il n’y a de privilège pour personne et je serais curieux que ce restaurateur donne les noms des ministres s’il est si bien informé. (…) Tous les ministres, personne n’est exclu”. Alors, interrogé sur cette histoire, Gabriel Attal, un porte-parole du gouvernement, a été catégorique sur LCI: “Je ne crois pas une seule seconde que les membres du gouvernement se rendent dans des restaurants illégaux.”

Lire aussi

  • Dîners clandestins: “Si les ministres ont enfreint les règles, ils doivent être sanctionnés”, assure Marlène Schiappa
  • Nos dernières informations en temps réel sur l’évolution de l’épidémie
READ  Les examens de spécialité du baccalauréat ont été annulés, annonce Jean-Michel Blanquer

Aucune preuve à cet effet n’a encore été fournie. Toutefois, Arrêtez les images est publication (articles signés) pensent avoir identifié ce dimanche l’organisateur de cette soirée en la personne de Pierre-Jean Chalençon, homme d’affaires et propriétaire du Palais Vivienne. Cette ancienne résidence privée, située dans le 2ème arrondissement de Paris, propose trois espaces à la location. Ce dernier a également nié toute participation en réponse à un utilisateur de Twitter qui l’a cité sur le sujet: “Totalement faux et calomnieux … !!!!!”

A travers un communiqué de son avocat adressé à l’AFP tard dimanche soir, l’intéressé a cependant implicitement admis être cette source. Mais il a plaidé qu’il était juste en train de le faire “humour” il est géré par “le sens de l’absurde”, lorsque

il avait assuré que les ministres assistaient à ces repas. En février, dans une vidéo, il affirmait que Gabriel Attal devait le faire “viens tôt pour dîner”. En réponse, le porte-parole du gouvernement a déclaré qu’il ne le connaissait pas et ne le connaissait pas “a découvert cet extrait ce (dimanche) soir sur Twitter avec beaucoup d’étonnement”. Si la justice commence à enquêter sur ces dîners ce dimanche, les internautes veulent savoir qui est derrière ces allégations. Plus de 50,00 tweets ont déjà été publiés sur Twitter en utilisant le hashtag #OnVeutLesNoms.

Sur le même sujet

Articles les plus lus

Dîners clandestins: “Si les ministres ont enfreint les règles, ils doivent être sanctionnés”, assure Marlène Schiappa

“Quatre semaines, c’est un peu court pour ralentir l’épidémie”, prévient Karine Lacombe

READ  Les startups françaises se rebellent contre Apple

EN DIRECT – Covid-19: 5 341 patients en réanimation, la pression hospitalière augmente

Le vol de chien devient un fléau au Royaume-Uni avec la pandémie

Les entreprises qui restent ouvertes et celles qui doivent maintenant fermer

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer