Monde

Donald Trump estime qu’il n’y a “aucun risque” qu’il soit renvoyé en vertu du 25e amendement

Donald Trump a l’intention d’atteindre la fin de son mandat. Le président américain a estimé, mardi 12 janvier, qu’il était là “aucun risque” qu’il est démis de ses fonctions conformément au 25e amendement à la Constitution. Aux États-Unis, cet amendement permet au vice-président, avec le soutien de ses principaux ministres, de déclarer un président inéligible.

Il a également appelé le locataire de la Maison Blanche d’Alamo, au Texas “respect de la loi”. Il a également évoqué, ce qui est rare pour lui, la victoire de Joe Biden et de la “prochaine administration”. “Le temps est venu de la pacification de notre pays, un temps de paix et de calme”il a aussi dit. Le 6 janvier, les partisans du président sortant ont commis des violences après avoir attaqué le Congrès.

Plus tôt dans la journée, Donald Trump avait déterminé que la procédure de “destitution” qui était sur le point d’être engagée contre lui par les démocrates était “totalement ridicule” Il est causé “immense colère” parmi ses partisans, lors de l’un de ses rares discours après les violences au Capitole. Le président des États-Unis est soumis à une deuxième procédure de destitution historique dont la mise en accusation sera examinée mercredi par la Chambre des représentants.

READ  Le Ghana réélit son président après un vote très disputé

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer