La technologie

EDF “va contre le mur” et doit se transformer, dit Le Maire

Malgré l’opposition des syndicats au projet Hercule, le ministre de l’Économie a jugé nécessaire de transformer le groupe.

EDF «aller dans le mur“Si l’entreprise ne se transforme pas, a-t-il déclaré mardi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, défendant le projet de réorganisation du groupe, même si la France est toujours en attente d’une position “ClaireBruxelles sur cette question explosive.

Aujourd’hui EDF va contre le mur si nous ne pouvons pas lui donner les moyens d’investir“, A déclaré le ministre lors de ses salutations à la presse, ajoutant que son”le niveau d’endettement n’est pas un niveau d’endettement soutenable“. “Ma responsabilité en tant que ministre de l’Économie et des Finances est de donner à EDF (…) les moyens de se développer et de rester l’une des plus grandes entreprises énergétiques de la planète. C’est le but“Il a insisté, niant tout désir de”démantèlement“.

Discussions “infructueuses” avec Bruxelles

Le PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, a été mandaté en 2018 par les pouvoirs publics pour proposer un plan de réorganisation de l’entreprise détenue à près de 84% par l’État. Ce projet, baptisé Hercule, pourrait entraîner une scission d’EDF en trois entités: une entreprise publique (EDF bleu) pour les centrales nucléaires, une autre (EDF vert) cotée en bourse pour la distribution d’électricité et d’énergies renouvelables. et un troisième (EDF Azure) qui couvrirait les barrages hydroélectriques.

READ  Ming-Chi Kuo: MacBook Pro plus carré, avec MagSafe, sans Touch Bar et bien d'autres ports

Mais le projet a pris du retard, faisant l’objet de progrès dans les discussions entre la France et Bruxelles, notamment sur l’énergie nucléaire. Selon Bruno Le Maire, ces discussions “ils ne sont pas encore terminés“, Ma s’engage à faire rapport aux syndicats sur la situation”dès que nous aurons une vision plus claire de la position finale de la Commission européenne“. “Sur ce sujet, nous ne sommes pas encore arrivés aujourd’hui«, A-t-il estimé.

Dans un communiqué publié mardi, les syndicats CFDT, CGT, CFE-CGC et FO ont une nouvelle fois demandé au gouvernement “abandonner le projet Hercules” qui “cela conduirait à la désintégrationDe la compagnie.


VOIR ÉGALEMENT – Carine de Boissezon (EDF): “Les investisseurs sont des militants écologistes”

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer