Actualité à la Une

EELV, PCF, LFI et PS se joignent derrière Karima Delli dans les Hauts-de-France

UNE “Grand Chelem” pour assurer le retour d’une gauche disparue de la région sous la pression de l’extrême droite: Europe Ecologie Les-Verts (EELV), le Parti communiste français (PCF), La France insoumise (LFI) et le Parti socialiste (PS) ont annoncé, jeudi 11 mars, se joindre aux Hauts-de-France.

Négocié pendant des mois, cet accord “Unique en ce moment en France”, place l’eurodéputée verte Karima Delli en tête de liste, précise le texte, signé par l’intéressé et par les dirigeants communistes, rebelles et socialistes, les députés du Nord Fabien Roussel et Ugo Bernalicis et le sénateur socialiste du Nord , Patrick Kanner.

La cible. le but “C’est pour faire en sorte que l’histoire ne se répète pas” est “A la recherche d’une victoire exemplaire pour toute la France”, a déclaré à l’Agence France-Presse (AFP) Mmoi même Delli.

“A toi ma chère Karima pour porter nos valeurs, nos projets et notre syndicat!” “, a tweeté la maire de Paris, Anne Hidalgo. Le secrétaire général du PCF a également salué une “Grand Chelem” pour “Évitez la répétition de 2015”, lorsque le PS, à la troisième place, s’est retiré pour permettre à Xavier Bertrand de battre la liste de Marine Le Pen, laissant le Conseil régional sans opposition de gauche.

L’objectif d’être dans le top 3

Pré-validé par les autorités nationales du LFI, du PS et de l’EELV, et restant soumis au vote des militants communistes, l’accord vise à “Pour briser l’emprise suffocante exercée par l’extrême droite” sur la région et la tente ” se détendre “ dans toute la France, met en valeur ses artisans.

Devant l’ancien patron des Républicains (LR) de la Région, ils dénoncent également “Les effets dévastateurs de la politique d’un droit qui (…) tente depuis six ans de donner un visage respectable aux politiques de destruction sociale, de déclin industriel et de retard coupable de la transition énergétique”.

“C’est un bon point d’approche pour qu’au moins la gauche trouve la couleur dans l’hémicycle” régional, selon l’AFP Ugo Bernalicis. En cas de finition en troisième position, “L’hypothèse de base est de garder”dit-il, ne voyant pas “Un risque politique”, devant la liste menée par le porte-parole du Rassemblement national (RN), Sébastien Chenu.

Article réservé à nos membres Lire aussi Les élections régionales risquent de nuire durablement aux relations entre La France insoumise et les communistes

Pour Patrick Kanner, les enjeux sont “Soyez parmi les trois premiers”, avec “Plus de 20% minimum”. J’ai hâte d’avoir un “Changement de la doctrine LFI avec la reconnaissance de ce que représente le PS”. Cet ancien ministre de François Hollande, envers qui Bernalicis n’avait pas caché ses réticences cet automne, ne figurera pas sur la liste.

Même Fabien Roussel, a déclaré ce dernier, sur la ligne de départ pour mener un rallye avant un “Pré-accord” avec EELV annoncé par LFI la semaine dernière sans remaniement des cartes.

Une union difficile à reproduire en France

Arrêt donné par Jean-Luc Mélenchon en vue des élections présidentielles, à l’endismo vert? Dans tous les cas, “Les rebelles font un beau cadeau aux Verts”, observa M. Roussel, “surpris” quel LFI a “Je préfère soutenir un leader sur la liste verte”.

«LFI voulait un accord mais Fabien Roussel a refusé pendant des mois d’entamer la discussion sur la construction de la liste. Cependant, il avait choisi de l’avoir avec le PS, puisque l’échange avec LFI viendrait plus tard “, déclare Paul Vannier, responsable des élections régionales pour LFI,

“Les parties ont compris que la transition écologique était essentielle”explique M pour sa partmoi même Delli.

Article réservé à nos membres Lire aussi Régional: en Auvergne-Rhône-Alpes, l’union difficile de la gauche

Malgré un appel lancé par le premier secrétaire du PS, Olivier Faure, M. Roussel estime qu’il est peu probable que le syndicat soit dupliqué ailleurs en France. “En tout cas, cela ne constitue pas une répétition générale pour l’élection présidentielle”, compte tenu des ambitions divergentes entre la gauche et Verdi, il a de son côté limogé le bras droit de Xavier Bertrand, Christophe Coulon.

Marqué avec un “Faillite pour PS et PCF”, Ce “Couplage incohérent” ne pose aucun risque pour Xavier Bertrand, selon lui. M. Chenu lui-même a critiqué un “Mascarade” QUI “C’est encore un autre bouillon électoral”, rassemblant les parties “En face sur des questions vitales pour la région”.

Le monde avec l’AFP

READ  "Si vous avez 10 millions de vues, je m'engage": le défi de Macron aux youtubeurs McFly et Carlito

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer