Top News

Emmanuel Macron et la bêche sur les Amish: le président entre en mode «campagne»

Le retour du sniper. Après s’être forcé à prendre de l’altitude, célébrant l’unité de la République sous le dôme du Panthéon, Emmanuel Macron a brusquement changé de registre. La scène a eu lieu en fin d’après-midi de lundi. Cela n’est pas passé inaperçu. C’était le but …

A l’Elysée, le chef de l’Etat rassemble les entrepreneurs tech français. Devant un public de vêtements, Emmanuel Macron montre un bronzage insolent. Et la volonté de se battre avec les écologistes et une partie de la gauche qui réclament un moratoire sur la 5G, dans une chronique publiée dans le JDD. Ce texte sort lorsque l’Etat commence la mise aux enchères des fréquences.

A son bureau, le président de la République se balance sur un ton moqueur: “J’entends beaucoup de voix qui s’élèvent pour nous expliquer qu’il faut affronter la complexité des problèmes contemporains en revenant à la lampe à huile!” Je ne pense pas que le modèle Amish nous permette de résoudre les défis de l’écologie contemporaine ».

S’exprimant depuis la scène du théâtre de la salle des fêtes, Macron met le rire de son côté. Qui se moque de la comparaison avec la “lampe à huile” et avec les “Amish”, cette communauté religieuse américaine qui rejette le progrès et vit comme au XVIIIe siècle. Le président vient de succomber aux sirènes de la petite phrase, du brochet, de la plaisanterie, du pied crochet. L’arsenal des professionnels politiques. Ce qu’ils brandissent dans le sprint électoral final …

Écart linguistique incontrôlé? Certainement pas!

Nous sommes à mille lieues du chef de l’Etat qui tente d’apaiser – avant la convention citoyenne de juillet, Emmanuel Macron a pris soin de ne pas dire ses désaccords sur le moratoire sur la 5G, demandé par les 150 citoyens tirés au sort. Alors, maladresse? Écart linguistique incontrôlé? Certainement pas!

READ  Covid-19 a tué un million de personnes dans le monde

Emmanuel Macron tire ses flèches quand les écologistes ont pris pied. En raison de la polémique soulevée par le maire de Lyon lors du Tour de France et des observations du maire de Bordeaux sur les sapins de Noël, ces «arbres morts» qu’il faut retirer du paysage urbain. Cet épisode est plein de sens: il montre un chef d’État sur ses gardes, désireux de profiter des moindres erreurs de ses adversaires.

VIDÉO. Macron défend la 5G contre “le modèle Amish”

Attaquer plutôt que souffrir. Faites le buzz, plutôt que d’être le sujet du buzz. Le chef de l’Etat vient de lancer le mode «campagne» un an et demi avant les élections présidentielles et six mois d’élections régionales qui auront tout d’une répétition générale, avec l’entrée dans la course des poids lourds de la droite. Une stratégie efficace pour consolider sa base électorale. Laissons le président perdre cette verticalité qu’il a pris soin d’incarner.

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer