Monde

EN DIRECT – Coronavirus – Le laboratoire américain Pfizer annonce des retards dans la livraison de son vaccin en Europe “à partir de la semaine prochaine”

15h43: La France a enregistré en 2020, année marquée par l’épidémie de Covid-19, environ 53900 décès de plus qu’en 2019, soit un excès de mortalité de 9% toutes causes confondues, selon un rapport provisoire rendu public vendredi par l’Insee.

Au total, «667 400 décès toutes causes confondues ont été enregistrés en 2020 en France, soit 9% de plus qu’en 2018 ou 2019», précise l’institut statistique.

Cependant, le nombre de personnes décédées du nouveau coronavirus est encore plus élevé, notamment parce que janvier et février 2020, avant le début de la pandémie, avaient été marqués par une mortalité plus faible qu’à la même période en 2019 – en raison notamment d’un grippe saisonnière moins virulente que les années précédentes. Au cours des deux premiers mois de l’année, il y a eu 7500 décès de moins qu’au début de 2019.

En revanche, lors de la «première vague» de Covid, du 1er mars au 30 avril, la surmortalité a atteint 27 300 décès («27% par rapport à 2019). Et même 33 000 décès (« 16%) au cours de la » deuxième vague “(du 1er septembre au 31 décembre), soit au total sur les deux” vagues “, plus de 60 000 décès de plus qu’en 2019.

L’Insee suggère également que le bilan épidémique réel au cours des deux vagues épidémiques pourrait être encore plus élevé, le confinement pouvant avoir un «effet protecteur» en réduisant certaines causes de décès, comme les accidents de la circulation.

Sur l’ensemble de 2020, les régions métropolitaines présentant la surmortalité la plus élevée par rapport à 2019 sont l’Ile-de-France (+ 18%) et le Grand-Est (+ 13%), particulièrement touchées lors de la première vague -, ainsi que l’Auvergne-Rhône-Alpes (+ 14%) et la Bourgogne-Franche-Comté (+ 11%), qui ont été principalement touchées à l’automne.

Logiquement, la surmortalité concerne principalement les personnes de plus de 65 ans (+ 10%) et, dans une mesure négligeable, les tranches d’âge les plus jeunes.

15h13: «On dépend du nombre de doses, ce nombre est encore très faible», a déclaré la maire de Paris, Anne Hidalgo, de la vaccination dans la capitale. “Nous voulons aller très vite et grimper le plus vite possible”, a-t-il ajouté. «On prend 10 000 doses par semaine (…) Il y a 170 000 Parisiens de plus de 75 ans», explique Anne Hidalgo.

14h56: Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a salué son pays comme l’un des trois pays d’Europe les moins touchés par la pandémie en termes de nombre de cas, malgré un taux de mortalité élevé, selon les experts. Se référant à la carte épidémiologique commune du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), Kyriakos Mitsotakis a indiqué que “la Grèce et la Finlande étaient les seuls pays de la zone orange (avec moins de 150 cas confirmés pour 100 000 habitants et un taux de positivité inférieur à 4%) “.

READ  Nancy Pelosi lancera plusieurs actions pour faire partir Donald Trump

“Ces deux pays sont les seuls à inclure également des régions vertes (moins de 25 cas confirmés pour 100 000 habitants) alors que la plupart des pays européens sont actuellement dans le rouge (avec plus de 150 cas confirmés pour le même nombre d’habitants)”, at-il ajouté lors d’un débat au Parlement consacré à l’évolution de la pandémie. Les régions vertes de la Grèce sont l’Épire (nord-ouest), les îles Ioniennes (ouest) et les Cyclades et l’archipel du Dodécanèse dans la mer Égée (sud-est).

Cependant, de nombreux experts, rapportés par l’opposition de gauche, soulignent que le taux de mortalité en Grèce “a dépassé la moyenne européenne en décembre” lors de la deuxième vague de la pandémie, bien plus virulente en Grèce que celle du printemps dernier. . Avec une population de 10,7 millions d’habitants, la Grèce déplore 5300 décès de coronavirus, dont plus de 4500 depuis début novembre.

Le nombre d’infections enregistrées est de 147 283 personnes mais le nombre de tests de dépistage reste faible. Selon un rapport récent de l’organisme national de santé publique (Eody), “le taux de positivité en Grèce est de 2,49% sur un total de 68 682 tests PCR réalisés et 111 816 tests rapides”. Alexis Tsipras, chef de l’opposition de gauche Syriza, a déclaré que la Grèce était dans l’un des derniers endroits “en termes de résistance” au virus en décembre selon une liste publiée par le journal Financial Times et l’agence Bloomberg.

13h37: Le laboratoire américain Pfizer a mis en garde vendredi contre une baisse “par rapport à la semaine prochaine” des livraisons de vaccins Covid en Norvège et en Europe, le temps d’améliorer leurs capacités de production, ont annoncé les autorités norvégiennes. “La réduction temporaire affectera tous les pays européens”, a déclaré l’Institut norvégien de santé publique (FHI) dans un communiqué.

“On ne sait toujours pas exactement combien de temps il faudra à Pfizer pour revenir à sa pleine capacité de production, qui passera de 1,3 à 2 milliards de doses par an”, a-t-il déclaré. ajoutée.

La FHI n’a pas précisé l’ampleur de la réduction des accouchements pour l’Europe dans son ensemble, mais a déclaré qu’elle ne s’attend à recevoir que 36075 doses la semaine prochaine contre 43875 précédemment attendues, soit une baisse de 17,8% pour le royaume scandinave. Pour compenser cette diminution, la Norvège s’appuiera sur les stocks de vaccins de précaution qu’elle avait accumulés lors de la réception des premières doses. Bien que n’étant pas membre de l’Union européenne, le pays nordique y est étroitement associé dans de nombreux domaines, y compris dans le cadre de l’achat négocié à Bruxelles des vaccins Covid.

12h17: Plus de 30 millions de cas de contamination par le nouveau coronavirus ont été officiellement enregistrés en Europe, selon un décompte réalisé par l’AFP à partir de rapports fournis par les autorités sanitaires vendredi à 08h00 GMT.

READ  Le Premier ministre japonais Shinzo Abe démissionne pour des raisons de santé

Les 52 pays de la région (qui s’étend à l’est de l’Azerbaïdjan et de la Russie) constituent la zone la plus touchée au monde en nombre de cas, devant les États-Unis / Canada (23994507 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes (16989 .628 cas), Asie (14.485.588), Moyen-Orient (4.323.966), Afrique (3.170.837) et Océanie (31.443).

En Europe, les pays les plus touchés sont la Russie (3520531 cas, 64495 décès), le Royaume-Uni (3260258 cas, 86015 décès), la France (2851,670 cas, 69313 décès), la Turquie (2364801 cas, 23495 décès), en Italie (2 336 279 cas, 80 848 décès) et en Espagne 2 211 967 cas, 53 079 décès).

Avec l’Amérique du Nord, l’Europe est la région avec les plus récentes contaminations quotidiennes au monde. La semaine dernière, ces deux régions ont enregistré en moyenne 260 000 nouveaux cas par jour. Dans le monde, environ 730 000 cas ont été enregistrés chaque jour.

Parmi les pays avec l’augmentation la plus marquée des cas signalés au cours des sept derniers jours, l’Espagne a enregistré une augmentation de 168% par rapport à la semaine précédente (193545 nouvelles infections), suivie du Portugal (+ 49%, 60502) et de la Belgique (+ 29%, 14 587).

L’Europe a été la première région du monde à franchir le cap du demi-million de morts le 17 décembre. Vendredi à 8h00 GMT, le continent a déploré 646 022 morts, devant l’Amérique latine et les Caraïbes (542 243) et les États-Unis / Canada (406 049).

Au total, plus de 92 millions de cas de Covid-19, dont près de 2 millions de décès, ont été officiellement déclarés dans le monde depuis le début de la pandémie il y a un peu plus d’un an.

Ce nombre de cas signalés ne reflète cependant qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres accordent la priorité aux tests pour le suivi, et de nombreux pays pauvres ont des capacités de test limitées.

12h00: Lors de sa visite à Troyes, Olivier Véran a loué “les données de vaccination qui n’ont rien à envier” à celles enregistrées chez nos voisins. Et le ministre de la Santé annonce que “les centres ouverts sur le territoire national étaient de 833”. Avant d’ajouter que les stocks de vaccins actuels permettront à jusqu’à 2,4 millions de Français de se faire vacciner d’ici fin février. «Nous pourrons atteindre 4 millions de Français vaccinés», si le vaccin AstraZeneca est vacciné d’ici là, a-t-il poursuivi.

11h03: Le chef Christophe Marguin a déclaré ce matin à BFM Lyon que les bars et restaurants devront attendre jusqu’au 6 avril, selon une date communiquée par les syndicats. “On nous a donné une date qui est le 6 avril”, a-t-il dit, veillant à conserver les informations “des syndicats travaillant avec l’Etat”. Et d’ajouter: “Ils nous ont fait comprendre que l’Etat voulait bloquer les vacances en février” ainsi que le “week-end de Pâques (…) où il pouvait y avoir de grands déplacements” de la population. “La montagne, on leur fait croire qu’ils vont rouvrir mais ils ne s’ouvriront jamais, ce n’est pas possible”, selon lui. “Ils savent où ils vont (…) Personne ne veut parler, tout le monde dit: ‘oui on sait mais …'”, regrette-t-il.

READ  "Si nous l'avions voulu, l'affaire aurait été close"

8 h 23: Le Comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) émettra des recommandations aujourd’hui face à l’émergence de variantes de coronavirus plus contagieuses, risque de provoquer une nouvelle flambée de la pandémie qui approche déjà les deux millions de victimes. Le comité d’urgence de l’OMS se réunit normalement tous les trois mois, mais le directeur général de l’organisation internationale Tedros Adhanom Ghebreyesus a invité ses membres jeudi, deux semaines avant la date prévue, à aborder la question. s’opposer à ces développements récents du virus et envisager l’utilisation de certificats de vaccination et de tests pour les voyages internationaux.

7 h 50: En Italie, le gouvernement a prolongé l’état d’urgence jusqu’au 30 avril. Le Vatican a déclaré que le pape François, 84 ans, et le pape émérite Benoît XVI, 93 ans, avaient été vaccinés. En Turquie, jeudi, la campagne de vaccination avec le vaccin chinois CoronaVac, administré aux agents de santé de différentes régions, a commencé.

Confronté à une augmentation exponentielle des cas, le Liban a entamé jeudi des peines de onze jours de prison, alors que certains hôpitaux commencent à manquer de lits.

La Tunisie s’est également reconfigurée, pendant quatre jours, de jeudi à dimanche, face à une situation épidémiologique “très dangereuse”, selon les autorités sanitaires.

Au Brésil, l’État d’Amazonas (nord) a annoncé jeudi l’institution d’un couvre-feu en raison de la saturation des hôpitaux, débordés par l’afflux de patients atteints de Covid-19, avec de graves problèmes d’approvisionnement en oxygène. «Notre région produit de grandes quantités d’oxygène (grâce à la forêt), mais aujourd’hui, c’est notre peuple qui a besoin d’oxygène et de solidarité», a déclaré le gouverneur Wilson Lima.

06h23: Face au choc sur la plus grande économie du monde à la suite de la pandémie, le président élu américain Joe Biden a dévoilé jeudi un nouveau plan de relance d’urgence de 1,9 billion de dollars, qui devrait sortir les États-Unis de la pire crise depuis les années 1930 Contrôles sur les familles, fonds pour rouvrir les écoles, argent pour accélérer les tests et les vaccins, argent pour les petites entreprises, voire augmentation de l’aide alimentaire: ce «plan de sauvegarde» doit répondre à l’urgence, et prévenir le pays , où près de 390 000 personnes ont été tuées par la maladie, pour sombrer de plus en plus dans la crise.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer