Actualité à la Une

EN DIRECT – Covid-19 à l’école: les enseignants du primaire appelés à la grève en Île-de-France

Covid-19 à l’école: un syndicat demande aux enseignants de faire grève en Île-de-France

“L’ouverture des écoles” à tout prix “n’est plus possible!”, Estime les sections franciliennes du Snuippp-FSU. Le syndicat, la majorité des enseignants du primaire, appelle à une grève pour renforcer la lutte contre Covid-19 dans les écoles.

«La fermeture d’une école significativement touchée par le virus pendant une durée minimale, la fermeture d’une classe dès le premier cas positif identifié ne remet pas en cause la continuité du service public d’éducation», énumère le syndicat. «C’est une réponse sanitaire qui briserait les chaînes de contamination (du moins à l’école) et résoudrait un grand nombre de situations. C’est la santé de chacun qui doit passer en premier!»

«Le ministère ayant choisi de rester sourd aux demandes légitimes du personnel et du corps médical, le SNUipp-FSU d’Île-de-France appellera le personnel à la grève comme ultime moyen de protéger leur santé, celle des étudiants et des familles. . », Conclut la déclaration.

Dans les Hauts-de-France, la pression hospitalière est “à son plus haut depuis la première vague”

La tension monte dans les services hospitaliers des Hauts-de-France. Dans un communiqué publié jeudi, la régie régionale de la santé précise que le nombre de patients Covid traités en réanimation et en réanimation “est supérieur à la deuxième vague et à un niveau comparable à la première”.

Dans toute la région, «la circulation très active du virus se traduit par une augmentation marquée des hospitalisations», indique l’ARS.

Actuellement “3 281 personnes Covid + sont hospitalisées dans la région, dépassant ainsi les deux vagues précédentes”, précise l’agence.

En termes de lits de réanimation, la situation empire également. Entre 60 et 70 personnes se rendent quotidiennement aux soins intensifs et aux soins intensifs de la région, selon l’ARS. Avec près de 800 patients – dont les deux tiers avec Covid – et une capacité de 887 lits dans la région, le taux d’occupation atteint 90% “malgré l’ouverture de places supplémentaires”.

Olivier Véran tiendra une conférence de presse à 18h.

La rencontre est désormais traditionnelle: Olivier Véran tiendra une conférence de presse à 18 heures, au cours de laquelle il convient de rappeler le cas de trois nouveaux départements où l’épidémie est particulièrement féroce. Vous pouvez la suivre en direct sur BFMTV et BFMTV.com.

Des vacances scolaires précoces en Ile-de-France? “Tous les conseils sont utiles”, répond Gabriel Attal

Interrogé ce jeudi matin au matin de France Inter, le porte-parole du gouvernement a réagi à la proposition de Valérie Pécresse sur la fermeture anticipée des écoles d’Ile-de-France.

«Toutes les propositions sont d’autant plus utiles qu’elles ne nient pas la réalité des faits», a répondu Gabriel Attal alors que le président de la région Ile-de-France souhaite l’avancement des 15 jours de vacances scolaires dans la région pour fermer les écoles de 2 avril.

Le porte-parole du gouvernement a toutefois déclaré que mercredi l’exécutif n’avait pas pris de décision sur un éventuel report des vacances scolaires et a rappelé la ligne de l’exécutif sur la fermeture des écoles “, en dernier recours car on connaît le coût éducatif et social”. la mesure sanitaire.

READ  VIDÉO. Rallye interdit dans un parc de Bruxelles: les images de l'évacuation musculaire

«Aujourd’hui, l’épidémie est incontrôlable», déclare William Dab

Ancien directeur général de la santé (DGS) de 2003 à 2005, William Dab a estimé ce jeudi sur BFMTV qu ‘”aujourd’hui, l’épidémie (était) incontrôlable” et qu’ “il n’y avait” quasiment pas d’autre solution que le confinement “, qui” comme on en attendait beaucoup “, devrait être” dur et qui sera certainement long. “Il évoque aussi la trace d’une prolongation des vacances scolaires, proposée par la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse.

Le médecin urgentiste Frédéric Adnet a l’impression “d’avoir un an de retard”, lors de la première vague

Pour Frédéric Adnet, chef des urgences de l’hôpital Avicenne de Bobigny, la situation actuelle semble un déjà vu. “Hier, dans mes urgences, je pensais être de retour pour un an”, a-t-il déclaré jeudi matin sur RTL. «Les patients Covid occupaient pratiquement 2/3 des cases d’examen. Les patients plus jeunes de la première vague (…) avec la même image: patients qui ne respirent pas, sont essoufflés, manquent d’oxygène.

«Cela me rappelle cette crise qui nous a tous traumatisés», a-t-il poursuivi. «On a l’impression de revivre la même chose avec un hôpital plein, qui a du mal à absorber ces patients. (…) On revit cet épisode traumatique (de la première vague)».

Pour le virologue Vincent Maréchal, “ici on pourrait ralentir un peu trop doucement”

Pour le virologue Vincent Maréchal, l’épidémie est comme “une voiture qui roule à très grande vitesse”. “Pour freiner, il faut freiner fort et on pourrait freiner un peu trop doucement”, malgré “des signes de détérioration depuis plusieurs semaines”, a commenté le spécialiste jeudi matin sur France 2.

Selon lui, il y a désormais «un réel problème de respect des gestes de barrière» au sein de la population. Par ailleurs, “les protocoles de santé, notamment dans les écoles, doivent être revus sans aucun doute” et “la question du virus dans les écoles devra être discutée très prochainement”, a-t-il déclaré, au lendemain de la proposition de Valérie Pécresse d’avancer les vacances de Pâques. . dans deux semaines.

Fermer les écoles, une mesure efficace? L’analyse d’Alain Ducardonnet

La fermeture des écoles, par exemple en avançant les dates des vacances de Pâques, est-elle une solution efficace pour endiguer la progression de l’épidémie? Oui, ce jeudi matin estime Alain Ducardonnet, le consultant santé de BFMTV.

Notre spécialiste rappelle que, selon une étude de l’Institut Pasteur, «avoir un enfant scolarisé à domicile» comporte un risque supplémentaire de contagion de l’ordre de + 30%. “C’est particulièrement vrai pour les lycées, un peu moins pour les collèges et encore moins pour les écoles élémentaires.”

“En Île-de-France et dans les Hauts-de-France, on se rend compte que les chiffres augmentent, les incidences augmentent – comme la population générale, on a exactement le même doublement en deux mois”, note-t-il. “Il n’y a aucune raison pour que la circulation du virus soit moins importante à l’école que dans la population générale.”

READ  Virus: le ton sur les vaccins augmente, 500 millions de doses administrées dans le monde

Quant à l’efficacité des fermetures d’écoles, Alain Ducardonnet cite une étude suisse publiée en janvier. Cela montre qu’une telle mesure «réduit le brassage des populations d’environ 20%», «c’est comme fermer des bars et des restaurants», explique-t-il.

“Nous sommes dans le mur”: l’épidémiologiste Dominique Costagliola estime qu ‘”il a nié la contamination dans les écoles”

L’épidémiologiste Dominique Costagliola appelle à «des mesures plus fortes», y compris la fermeture des écoles. «Si je prends la situation en Île-de-France, le taux d’incidence chez les enfants de 0 à 9 ans est passé de 129 à 275 en deux semaines», note-t-il dans un entretien avec publication. “La dynamique est donc très mauvaise et le seuil d’alerte de 250 a été dépassé. (…) Même en Île-de-France, l’incidence entre 10-19 ans est passée de 377 à 673.”

“Je ne vois pas comment l’épidémie s’arrêterait brusquement dans les conditions actuelles”, poursuit-il. «Lorsque le virus circule activement dans la population, il circule également dans les écoles».

Si l’épidémiologiste se dit “absolument d’accord sur l’importance de garder les écoles ouvertes”, il estime que “il faut donc se donner les moyens”.

“Il y a des mesures contre les aérosols, par exemple, qui n’ont pas été prises parce que nous avons nié la contamination dans les écoles”, énumère-t-il. «Nous aurions pu installer des capteurs de CO2 et une ventilation, mais cela coûte de l’argent. De même, il aurait été nécessaire de pouvoir effectuer des tests approfondis dès qu’un cas a été découvert pour agir sur les sources de contamination. Ce n’est pas le cas. nous. “. vous êtes dans le mur.”

Anticiper les vacances scolaires de 15 jours? L’hypothèse est étudiée par le gouvernement

C’est Valérie Pécresse qui a fait la proposition: arrêter la progression de Covid-19, pourquoi ne pas avancer de deux semaines la semaine de relâche, fermer les écoles à partir du 2 avril en Île-de-France.

Ces dernières semaines, les cas positifs de Covid-19 parmi les élèves et les enseignants et les fermetures de classes ont augmenté, en particulier dans la plupart des 16 départements placés sous confinement régional. En une semaine, le nombre de cas de Covid parmi les étudiants est passé de 9000 à 15000, alors que les cours de 2018 sont fermés, selon les dernières données nationales disponibles, soit 0,4% des classes en France.

Le responsable estime qu’anticiper les vacances pourrait permettre d’apporter «une réponse très concrète à l’explosion des cas dans les écoles». “Si nous décidions d’avancer les vacances, cela pourrait nous sauver la face”, a déclaré le directeur exécutif lui-même à BFMTV.

De cette façon “alors on ne toucherait pas au totem représenté par la fermeture des écoles. Car le problème, quand on ferme les écoles, c’est qu’on ne sait jamais quand on les rouvrira”.

READ  VIVRE. Biden Trump vainqueur de l'élection présidentielle américaine

Le Royaume-Uni pourrait mettre la France sur sa “liste rouge”

Le Royaume-Uni pourrait bientôt mettre la France sur une “liste rouge” et resserrer les contrôles sur les arrivées en provenance de France en raison des risques posés par les nouvelles variantes de coronavirus, a déclaré mercredi Boris Johnson.

Interrogé par les députés sur les raisons pour lesquelles la France ne figurait pas déjà sur la «liste rouge» des restrictions de voyage, le Premier ministre britannique a répondu: «c’est quelque chose qu’il va falloir étudier».

Il a toutefois mis en garde contre les perturbations que toute mesure entraînerait, en particulier dans le commerce cross-canal.

Les voyageurs des pays de cette liste ne peuvent pas entrer sur le territoire britannique à moins qu’ils ne soient citoyens britanniques ou irlandais ou aient le statut de résident, auquel cas ils doivent rester en quarantaine dans un hôtel qu’ils possèdent.

“Nous ne pouvons pas exclure des mesures plus fortes et nous les appliquerons si nécessaire”, a déclaré Boris Johnson.

Sanctions pour les rassemblements de plus de 6 personnes à l’extérieur

Les rassemblements de plus de six personnes à l’extérieur sont interdits dans tout le pays pour tenter de freiner la propagation du virus Covid-19, a annoncé mercredi soir le ministère de l’Intérieur.

Une sanction est possible par un décret d’octobre 2020. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets des 16 départements déjà soumis à des restrictions une application “stricte” de cette interdiction, a indiqué son entourage.

La police a été invitée à faire preuve de “discernement et de bon sens”, a-t-il ajouté, précisant que “la police enregistrera les faits caractérisés par un abus de règle”.

Ces mesures ne s’appliquent pas aux événements déclarés et dans certains autres cas (familles nombreuses, sports de plein air, etc.).

L’Aube, la Nièvre et le Rhône bientôt confinés?

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau live dédié à l’évolution de l’épidémie de Covid-19. Vers de nouvelles restrictions dans trois départements? L’Aube, la Nièvre et le Rhône rejoindront les seize qui subissent un freinage plus fort depuis samedi.

Le taux d’incidence dans le Rhône, et en particulier à Lyon, approche le seuil de 400, à 383 pour 100 000 habitants, et atteint 329 dans la Nièvre et 445 dans l’Aube, selon Santé publique France.

“La situation épidémique est grave et nous devons agir”, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l’issue du Conseil des ministres, tenu dans le sillage d’un nouveau Conseil de défense sanitaire.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer