Actualité à la Une

EN DIRECT – Covid-19: des spécialistes confirment un “tremblement” dans les chiffres de l’épidémie

Martin Hirsch (AP-HP) note “le début d’un changement” de la courbe en Île-de-France

La dynamique de l’épidémie est-elle en train de changer? Interrogé ce matin sur France Inter, le directeur général de l’assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), Martin Hirsch, a déclaré qu’il voyait «l’amorce d’un changement» en Île-de-France.

“Dans la région, la semaine dernière, il y a huit jours, nous avons enregistré environ 110 admissions aux soins intensifs par jour et environ 500 admissions à l’hôpital”, a-t-il expliqué. «Dans ces 3-4 derniers jours, nous constatons plus de 80 hospitalisations par jour (en réanimation) et 400 (hospitalisations)».

Le patron de l’AP-HP demande à rester “prudent”, car un virage similaire avait déjà été noté fin septembre, avant la reprise de l’épidémie en octobre. Cependant, il estime que cette dynamique peut perdurer “si le comportement continue d’être prudent”.

Karine Lacombe, spécialiste des maladies infectieuses, constate un «tremblement» dans «certaines régions»

Un frisson “. C’est ce qu’Olivier Véran dit voir en lisant les dernières données sur l’épidémie de coronavirus en France. «Dans certaines régions, dont l’Île-de-France, il y a un frisson», «l’impression que la situation change», abonde ce matin sur BFMTV-RMC Karine Lacombe, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital Saint -Antoine de Paris.

S’il est trop tôt pour voir les premiers effets de l’endiguement, cela pourrait être les conséquences du couvre-feu mis en place à la mi-octobre. Cependant, il faut rester prudent, les données de contamination des derniers jours sont difficiles à interpréter en raison d’un problème de remontée des données observé par Santé publique France.

Cependant, Karine Lacombe se dit “moyennement optimiste”. “Nous devons être optimistes, nous avons encore besoin d’une note d’espoir pour nous apporter”, a-t-il commenté.

READ  Romain Grosjean annonce qu'il quittera Haas F1

La France devrait voir son PIB baisser de 12% en novembre

La reconfiguration devrait coûter à l’économie française 12% du PIB en novembre par rapport à une activité dite «normale», estimée lundi par la Banque de France. Plus précisément, cela implique un plongeon dans la restauration, le commerce non alimentaire et les activités récréatives.

“La perte de PIB pour une semaine d’activité type (par rapport au niveau normal avant la pandémie) serait de -12% en novembre, contre -4% en octobre mais -31% en avril”, soit au moment du premier confinement en France, précise la Banque de France dans son enquête économique mensuelle.

Le CHU de Toulouse déploiera un hôpital mobile «unique au monde»

Il se présente comme “un concept assez unique au monde”. En pleine crise Covid-19, le CHU de Toulouse (Haute-Garonne) va commencer à déployer un hôpital mobile.

«C’est un hôpital monté sur camion entièrement modulable qui prend place en quelques dizaines de minutes et peut accueillir jusqu’à 18 patients – 8 graves, 10 un peu moins sévères», explique Vincent Bounes, responsable . du Samu 31 du CHU de Toulouse, ce matin sur BFMTV.

L’installation est principalement destinée à «une application en réponse à un terrorisme ou à une catastrophe industrielle avec des délais excessivement courts». Il sort “en seulement 20 minutes”.

Un “appel à la grève de la santé” dans les écoles ce mardi

Malgré le renforcement du protocole de santé dans les lycées, les syndicats d’enseignants veulent maintenir la pression sur Jean-Michel Blanquer. Ils gardent leur «demande de grève de la santé» pour mardi.

“Il faut maintenant aller plus loin pour assurer la sécurité du personnel, des étudiants et de leurs familles avec des mesures collégiales, largement oubliées par les annonces ministérielles; une photo claire de l’opération du groupe intermédiaire; des détails sur d’autres éléments du protocole sanitaire”, en particulier le nettoyage et la ventilation des locaux qui restent des zones d’ombre du protocole actuel “, répertorie le Snes-FSU, le syndicat du secondaire le plus représentatif.

READ  EN DIRECT - Libre, Sophie Pétronin a retrouvé son fils à Bamako

Au lycée, le nouveau protocole de santé entre en vigueur

Face à la colère de certains syndicats d’enseignants, Jean-Michel Blanquer a révisé sa copie la semaine dernière: le ministre de l’Éducation nationale a renforcé le protocole sanitaire dans les lycées, qui doivent repenser leur organisation dans les jours à venir, avec la possibilité d’organiser des cours de formation à distance.

Cependant, un minimum de 50% de frais de scolarité en personne a été fixé pour chaque élève du secondaire. Une mesure visant à réduire la promiscuité, par l’accueil en semi-groupe, par niveau et en recourant au «travail à distance». Mais que chaque établissement puisse postuler comme il l’entend.

Le confinement a-t-il été levé à Noël? Véran le désire “ardemment”, mais rejette tout “pronostic”

Dans quelles conditions pourrons-nous célébrer les fêtes de fin d’année? Pour le moment, le gouvernement reste évasif sur le sujet. “Vous ne verrez jamais de pronostics faits”, a répondu Olivier Véran dimanche dernier. sur France Inter, se contentant de dire qu’il désire «ardemment» la levée de son emprisonnement avant Noël. «Cela ne veut pas dire que je suis défaitiste, cela signifie que je suis prudent.

“En tout cas, en tout cas, nous savons que nous aurons l’application de gestes de barrière pour Noël et que donc Noël est un peu spécial de ce point de vue”, a poursuivi le ministre de la Santé.

En France, la pression sur les services de réanimation augmente

La pression sur les services de réanimation s’est également accrue ce dimanche avec l’admission de 323 nouveaux patients en 24 heures, pour un total de plus de 4500, selon les données de Santé publique France. La capacité totale des unités de soins intensifs et de soins intensifs est passée de 5 000 à 6 400 lits, avec un objectif de 7 500 actuellement, qui pourrait être porté à 10 500 lits.

READ  L'Etat ne fournira pas de masques aux élèves en début d'année scolaire

Depuis samedi, 271 patients atteints de Covid-19 sont décédés à l’hôpital, selon les données de l’Autorité sanitaire, pour un total de 40 439 décès depuis le début de l’épidémie. Actuellement, plus de 30 000 personnes sont hospitalisées à travers la France en raison de la maladie.

La situation est tendue dans plusieurs régions, comme en témoignent les premiers transferts de patients Covid-19 organisés à l’intérieur du pays. Cela est particulièrement vrai du jeudi au vendredi, de la région du Grand Est à l’Allemagne.

Plus de 50 millions de cas confirmés dans le monde

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau live dédié à l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Plus de 50 millions de cas du nouveau coronavirus ont été officiellement détectés dans le monde depuis le début de la pandémie fin 2019, selon le décompte de l’Université américaine Johns Hopkins, qui est la référence. Le bilan des morts s’élève à plus de 1,25 million.

L’augmentation du nombre de cas détectés ne s’explique que partiellement par l’augmentation du nombre de tests effectués et de nombreux pays, notamment en Europe et aux États-Unis, font face à une nouvelle vague majeure de contamination.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer