Sport

Esp: Griezmann en colère, le racisme frappe le Barça

Mardi soir, le FC Barcelone a confié au Hongrois Ferencvaros un bref travail lors de la première journée de la phase de groupes de la Ligue des champions.

Lionel Messi a ouvert le score au Camp Nou, avant que le jeune phénomène Ansu Fati n’empire les choses. Du haut de ses 17 ans, l’international espagnol continue de battre des records de précocité, tant avec La Roja qu’avec les couleurs du FC Barcelone. Ce jeudi, le prodige du Barça se retrouve au centre d’une polémique qui fait sensation en Espagne depuis les médias conservateurs abc, qui a publié son analyse de la rencontre entre Barcelone et Ferencvaros, a franchi la ligne avec une comparaison raciste qui n’a pas manqué de susciter de vives réactions en Espagne.

“Quand il court, il ressemble à une gazelle ou à un vendeur noir qui s’échappe secrètement sur le Paseo de Gracia quand la police arrive” a écrit l’auteur de l’article, Salvador Sostres. Alors que le FC Barcelone a déjà prévu de porter plainte contre ce journaliste et ses médias, Antoine Griezmann s’est enfui au secours de son jeune coéquipier via les réseaux sociaux. «Ansu est un gars formidable qui mérite le respect de chaque être humain. Non au racisme “ a publié le drapeau international sur Twitter. Un message de soutien qui ira directement au cœur deAnsu Fati, dont la performance XXL avec le FC Barcelone ne cesse d’étonner, à tel point qu’il a été perçu en Catalogne comme la principale arme offensive de l’entraînement de Ronald Koeman en début de saison. Secoué par la polémique, Salvador Sostres s’est aussitôt excusé auprès du joueur, indiquant que son intention était avant tout de vanter les qualités d’Ansu Fati, et que certains de ses propos étaient incompris.

READ  Calcio Italia - Eng: Higuain à Miami, Suarez à la Juve, le marché des transferts en folie!

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer