Actualité à la Une

État d’urgence prolongé: restrictions possibles jusqu’au printemps

Santé

RÉGIME SPÉCIAL – L’Assemblée nationale examine ce samedi le projet de loi qui prévoit la prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 16 février. Le texte, qui divise, pourrait notamment permettre un nouveau confinement de la population et d’éventuelles restrictions jusqu’en avril.

Vendredi, la marque symbolique d’un million de cas a été franchie. Dans les hôpitaux comme au plus haut sommet de l’État, la deuxième vague est inquiétante car elle pourrait être plus grave que la première, et l’exécutif tente de construire le brise-lames qui mettra fin à la propagation de Covid-19. Il vient d’étendre le couvre-feu à 38 départements supplémentaires et à la Polynésie (soit 54 départements au total) et souhaite également la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, rétabli par décret pour une semaine dans toute la France. territoire, jusqu’au printemps.

Le projet de loi qui devrait permettre l’extension de ce régime spécial, présenté mercredi en Conseil des ministres et examiné gratuitement au Palais Bourbon en première lecture, a été examiné ce samedi par l’Assemblée nationale. Olivier Véran, qui a défendu le texte contre les députés dans la matinée, a soutenu son utilité “pour être efficace dans la période”. Ce n’est pas “pas un texte de phrase” Plus “un texte de responsabilité pour nous permettre de protéger activement les Français dans cette période qui sera longue et difficile”, a-t-il déclaré. Selon lui, la situation va “devenir plus lourd dans les jours et les semaines à venir, quoi que nous fassions”. Le projet de loi sera au menu du Sénat à partir de mercredi. Il devrait être finalement adopté début novembre. LCI vous explique ce que cela implique.

READ  Foire de Marseille, fêtes étudiantes, voyages scolaires, annulés ou interdits dans les Bouches-du-Rhône

Lire aussi

  • État d’urgence sanitaire: ce que vous devez savoir sur les nouvelles restrictions
  • Covid-19: une deuxième vague “pire que la première”?

Restrictions possibles jusqu’au 1er avril

Face à la nette reprise de la circulation du virus, le gouvernement a rétabli par décret, pendant une semaine, l’extension de l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire. Il veut le voir courir jusqu’au 16 février la nuit suivante et envisage des restrictions jusqu’au 1er avril.

Dans le détail, le projet de loi prévoit une prolongation de trois mois de l’urgence sanitaire, qui peut toutefois être révoquée prématurément si la situation s’améliore. Afin d’avoir «le pouvoir d’intervenir» au-delà, un régime de sortie de secours est prévu jusqu’au 1er avril, ce qui permet des restrictions, mais moins. La période comprend les élections régionales et départementales – à moins qu’elles ne soient reportées – un sujet sensible.

Que pourrait décider le gouvernement

La déclaration d’urgence sanitaire autorise le Premier ministre à adopter des mesures avec un décret limitant la circulation, la liberté de faire des affaires et la liberté de réunion. Il peut également décider de la réquisition de tous les biens et services nécessaires pour mettre fin à la catastrophe sanitaire, ainsi que des mesures temporaires de contrôle des prix.

Lors de la première vague, le régime de l’état d’urgence avait notamment permis le confinement de la population ou des restrictions drastiques de mouvement. Le retour à l’état d’urgence avec le décret de la semaine dernière a déjà servi le gouvernement pour l’institution d’un couvre-feu, l’interdiction d’organiser des fêtes privées dans les lieux publics ou la mise en place d’un protocole sanitaire strict dans tous les bars et restaurants. Mais si la situation ne s’améliore pas, Jean Castex n’exclut pas“envisager des mesures beaucoup plus strictes”. Dans une interview vendredi, le professeur Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique dirigeant le gouvernement, a déclaré que l’endiguement d’au moins une partie de la population est sur la table. Endiguement “général, je n’espère pas car nous faisons tout ce que nous pouvons pour l’éviter, le club est l’une des options”, a-t-il déclaré.

READ  le XV de France bis surclasse l'Italie et offre une finale contre l'Angleterre

Toutes les informations sur

Coronavirus: la pandémie bouleverse la planète

Les dernières informations Les pays les plus touchés par Covid-19

Une extension de l’état d’urgence diviseur

Si la plupart des groupes politiques soutiennent l’extension de l’urgence sanitaire, ils regrettent qu’elle soit si longue. “Nous sommes prêts à prendre parti pour l’unité nationale” Plus “cela se fait à travers un débat régulier”, insiste le communiste Stéphane Peu. Les députés LR s’interrogent sur la nécessité à ce stade d’un état d’urgence sanitaire, c’est-à-dire “l’arme atomique” selon les mots de Philippe Gosselin. C’est le but “emprisonnement généralisé” ? “Le gouvernement doit mettre cela sur la table”, il prétend. Même parmi la majorité, des questions émergent. A Agir, Dimitri Houbron évoque le “peur d’une érosion de l’acceptabilité sociale” mesures prises par le gouvernement, du couvre-feu à la fermeture de certaines usines.

Les rebelles, qui ne l’ont pas “confiance dans la gestion gouvernementale” avant la première vague, ils pourraient voter contre l’extension. Entre “retardé” au démarrage et “la pénurie de masques, de stratégies de dépistage”, il y a eu “plus que des gâchis”, selon Danièle Obono, qui demande “plus de rigueur, de cohérence, d’anticipation pour les mois à venir”.

Sur le même sujet

Articles les plus lus

Covid-19: une deuxième vague “pire que la première”?

MAP – Voici la liste des 54 départements actuellement soumis au couvre-feu

Passer à l’heure d’hiver: est-ce vraiment la dernière fois?

EN DIRECT – Covid-19: le budget “augmentera dans les jours et semaines à venir, quoi que nous fassions”

READ  Covid-19 a tué un million de personnes dans le monde

Débat Trump / Biden: “C’est étonnant de voir des opinions aussi radicalement opposées exprimées si calmement”

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer