Monde

EUROPE INFORMATION 1 – La France veut proposer la suppression de l’union douanière entre l’UE et la Turquie

Selon les informations d’Europa 1, le gouvernement proposera au Conseil européen de supprimer l’union douanière avec la Turquie. Cette sanction serait une réponse à la rhétorique agressive du président turc Erdogan envers le président français en particulier, et à sa politique offensive en Méditerranée.

INFO EUROPE 1

Face à Erdogan, la réponse est organisée. En Europe 1 Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a mis en garde jeudi le président turc, évoquant d’éventuelles sanctions européennes, sans en préciser la nature, s’il avait poursuivi sa politique offensive en Méditerranée orientale et s’il avait poursuivi ses déclarations de “haine” à l’égard notamment d’Emmanuel Macron, dont il accuse l’islamophobie. Selon nos informations, la France souhaite proposer au Conseil européen de supprimer l’union douanière existante entre la Turquie et l’Europe.

Cela permet des échanges économiques hors taxes et profite grandement à l’économie turque. Le gouvernement français est donc prêt à utiliser de grands moyens contre la Turquie en attaquant le portefeuille. Au sein du gouvernement, il est confirmé que cette voie est à l’étude, mais qu’elle nécessitera le consentement des autres chefs de gouvernement de l’UE.

Une arme encombrante

Avec cette proposition, la France veut démontrer qu’elle est à la pointe de la résistance à la politique de déstabilisation de Recep Tayyip Erdogan. Alors que la France est en tête une guerre contre l’islam politique, le président turc aime se présenter comme le défenseur des musulmans contre ce qu’il qualifie de «campagne de haine» menée par la France. Au sommet de l’État, cependant, certains soulignent les difficultés et les contradictions internes de la Turquie dans son discours.

READ  La première usine de production de masques aux Antilles a ouvert aujourd'hui

Cependant, l’arme des sanctions économiques reste difficile à manipuler. Par exemple, cela pourrait avoir un effet boomerang sur les entreprises françaises implantées en Turquie.

Benoit Béringer

"Avocat général des médias sociaux. Féru de zombies. Geek de la télévision. Penseur. Entrepreneur. Accro à l'alcool."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer