science

Fiabilité, temps de réponse, public cible: comment fonctionnera le dépistage rapide de Covid-19?

Parallèlement aux tests PCR, pour la réaction en chaîne par polymérase, des tests antigéniques devraient apparaître rapidement en France dans la lutte contre Covid-19. Ce lundi 14 septembre, le directeur général de l’assistance publique – Hôpitaux parisiens Martin Hirsh est revenu en détail sur ce nouvel outil.

Le directeur général de l’assistance publique – Hôpitaux de Paris, Martin Hirsh, l’a confirmé lundi 14 septembre au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Les tests d’antigènes, qui pourraient jouer un rôle important dans la lutte contre le coronavirus, sont entrés dans la phase expérimentale depuis la fin de la semaine dernière dans plusieurs laboratoires. Toujours selon l’agent de santé, ils pourraient se propager au grand public dans les semaines à venir. Seul le décret ministériel autorisant sa mise en œuvre fait défaut. Une commande qui pourrait être prise “rapidement, certainement d’ici une semaine”. Mais de quoi parle-t-on?

Quelle différence ?

Le test virologique appelé PCR, pour la réaction en chaîne par polymérase, reste la référence en France. Grâce à un prélèvement nasopharyngé, il permet de détecter la présence de Covid-19 en amplifiant un segment d’ADN. Le test antigénique, quant à lui, se concentre sur la capsule virale. Si cette capsule est présente, le test est positif.

Quel délai pour les résultats?

C’est la principale force de ces tests antigéniques. «Nous avons le résultat après 20 à 30 minutes», a expliqué lundi Martin Hirsch, lorsque les tests PCR sont disponibles dans les 24 heures en moyenne. 24 h, lorsque les laboratoires ne sont pas encombrés. Et c’est là que réside le deuxième avantage, car les tests d’antigènes peuvent être effectués en dehors du laboratoire. Peu d’informations ont encore été divulguées sur la mise en œuvre de ces tests, mais ils pourraient, par exemple, être réalisés par des équipes dédiées dans des lieux aménagés pour l’occasion, à l’entrée des lieux publics ou des centres de transports.

READ  Le système solaire navigue à travers les restes d'une supernova qui a explosé il y a 33000 ans

Quelle fiabilité?

“La fiabilité du test est tout à fait adaptée au dépistage”, a prévenu Martin Hirsch, en soutenant l’exemple. “Lorsque le test PCR trouve 10 patients Covid, le test d’antigène en trouve 9”. Une marge d’erreur plus importante, mais compensée par le nombre de personnes qui pourraient être testées en utilisant cette méthode.

Pour quels patients?

Pour le Directeur général des soins publics – Hôpitaux de Paris, les deux types de tests doivent travailler ensemble et de manière complémentaire. “Si vous avez été en contact, ou si vous avez des symptômes très évidents, le test rapide n’est pas pour vous. Allez dans un laboratoire, faites un test PCR.” En revanche, une personne qui participerait à une réunion et qui souhaiterait connaître sa situation pourrait faire un test antigénique.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer