Sport

Foot OM – OM: Eyraud impose une règle effrayante

Au milieu d’une trêve internationale, la pression monte à Marseille après un article costaud de La Provence. Eyraud est au centre de la tempête.

Le journal local, qui n’est pas toujours aimable avec le club qu’il suit au quotidien, s’en est pris à Jacques-Henri Eyraud sur sa gestion de l’OM, ​​et notamment sur la façon dont il a licencié certains salariés à son arrivée. De quoi remonter la sauce également sur les réseaux sociaux, où le président de l’Olympique de Marseille est loin de faire l’unanimité, même si la révolte est avant tout virtuelle avec les conditions de santé actuelles. Pour sa part, L’OM a réagi via son comité d’entreprise, qui a dénoncé les agissements de journalistes de La Provence mais aussi d’anciens salariés qui calomnient le club marseillais et son président. Mais dans le communiqué de presse, un passage donnait l’occasion de Mathieu Grégoire, Adepte de l’OM au nom de L’Equipe, pour fournir des détails déconcertants.

De plus, le recours à l’anonymat stigmatise les anciens ou actuels employés, dont on pourrait penser qu’ils se sont exprimés “, avait ainsi fait connaître le CE de l’OM. Un extrait qui est expliqué par les méthodes de JHE pour contrôler la parole des employés. «Ce passage du communiqué de presse de l’OM d’aujourd’hui mérite un léger sous-titrage. Depuis son arrivée, JHE a inclus des clauses de confidentialité pour toute rupture de contrat avec un salarié, cela crée l’ambiance qui est imaginée et donne parfois lieu à des situations amusantes. Alors Fred Bompard, ancien assistant de Rudi Garcia, qui prend une lettre recommandée après avoir parlé de Strootman dans un portrait et refuse ensuite de parler en septembre dernier lorsqu’il est appelé à louer Caleta-Car. On rappelle également que Rod Fanni a vu un entretien avec L’Equipe en décembre 2017, être utilisé contre lui, dans le cadre d’une procédure de licenciement début 2018. Les témoignages «on» sont donc des armes pour une direction aujourd’hui , afin de réduire les critiques. Mais on ne peut pas s’étonner, fin 2020, qu’un employé à proximité du réacteur nucléaire de l’OM ne prenne pas ses précautions s’il émet un avis dans un média. », Il a lancé Mathieu Grégoire, convaincu que ceux qui critiquent le club avec leurs visages découverts par les médias risquent gros aux yeux de Jacques-Henri Eyraud.

READ  Ligue Europa: Milan, Tottenham et Wolfsburg se disputent les barrages - Foot - C3

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer