Sport

Foot OM – OM: la Provence entre en guerre contre Villas-Boas

Les choses ne sont jamais calmes longtemps à l’OM. L’état de grâce d’André Villas-Boas, qui avait poussé son équipe sur le podium lors de leur chute un an plus tôt, est terminé.

Les difficultés rencontrées en Ligue des champions ont mis tout le monde sur les nerfs. Mais si l’entraîneur portugais bénéficie toujours de la confiance de ses joueurs, et même de certains supporters qui s’inclinent devant les excellents résultats en Ligue 1, la presse locale est nettement moins sympathique. D’un article acide critiquant le niveau des équipes AVB en Ligue des champions, La Provence est dans l’œil de la tempête. Oralement directement à la personne puis lors d’une conférence de presse devant tout le monde, le sélectionneur de l’OM a déclaré ne pas aimer l’article qui le critiquait injustement à ses yeux. Visiblement choqués, les éditeurs de Provence répondit la plume de Jean-Claude Leblois, qui avait des choses dans son cœur.

Ego titillé, nombril gonflé, André Villas-Boas se lève. L’entraîneur de l’OM n’a pas aimé le fait que nous ayons osé écrire un article sur son record personnel en Ligue des champions ce mardi à La Provence (“AVB en C1: hit and run”), à la veille du match contre Manchester City. C’est son droit. Après nous avoir transmis sa colère en vidéo mercredi, l’aristo del Porto a eu l’élégance de répéter ses reproches samedi en notre absence (pour le repos), yeux noirs et visage rouge Le journaliste de La Provence inveiva, qui fera également quelques allusions aux pays par lesquels André Villas-Boas est passé.

READ  Ligue Europa - Anvers vend Tottenham, assure Arsenal

Le but du journal incriminé n’était cependant pas d’enflammer l’enfer dans son cerveau, ni d’alimenter sa paranoïaque, juste de retracer son parcours personnel. Sauf que le Portugais pense que nous sommes télécommandés (“Je ne sais pas qui a commandé cet article”) et s’étonne que nous puissions choisir nos sujets, quitte à parler de choses qui nous agacent. Cela souligne une étrange conception de l’exercice journalistique, même si l’on comprend mieux pourquoi il a apprécié le traitement médiatique en Chine et en Russie … », Il a lancé un Jean-Claude Lebois, qui n’a même pas aimé que Villas-Boas fasse savoir que l’évaluation chiffrée de l’article en question n’était pas exacte, depuis les résultats des matches de qualification. Cela promet la rencontre lors d’une conférence de presse.

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer