Sport

Foot OM – OM: l’Arabie saoudite s’implique dans l’affaire Jorge Sampaoli

Actuellement en poste à Mineiro, Jorge Sampaoli se dispute activement avec l’Olympique de Marseille.

L’entraîneur argentin de 60 ans est la priorité de Pablo Longoria pour poser ses valises dans le Porto Vecchio et succéder à André Villas-Boas, après l’entracte assuré par Nasser Larguet. Les choses se mettent en place et l’accord sera conclu pour une signature à l’issue du championnat brésilien, ou dans deux semaines. Sur le plan financier, l’OM s’est rapproché des exigences de l’ancien manager du Chili et de l’Argentine, et les supporters sont déjà ravis à la perspective de voir un tel signal d’un manager à domicile.

Mais méfiez-vous des surprises de dernière minute. Ce jeudi, Provence annonce en effet qu’un club saoudien a pris la responsabilité de récupérer Jorge Sampaoli. Il s’agit d’Al-Hilal, qui vient de se séparer de Razvan Lucescu, et qui cherche maintenant un entraîneur. C’est ainsi que l’entourage du sélectionneur argentin s’est approché et évidemment l’offre financière pourrait être abondante depuis l’Arabie saoudite, où l’argent n’est pas vraiment un problème. Pour le moment l’idée serait encore de rejoindre l’OM pour le challenge sportif, aux dépens du club le plus titré du Royaume du Golfe. Une vision rassurante des choses pour l’équipe provençale, même si l’idée sera encore d’achever rapidement cette arrivée de Sampaoli, sous peine de se réveiller dans les semaines à venir d’autres clubs à la recherche d’un coach. Voir Mineiro accepter de se séparer de son entraîneur sans demander le montant de sa clause libératoire pourrait encore grandement faciliter le travail de l’OM, ​​qui n’aura pas à passer par le club brésilien pour achever cette pratique.

READ  "J'ai eu de la fièvre et j'ai du mal à respirer", Zverev rend tout le monde fou après sa défaite

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer