Sport

FOOTBALL: Avec son méga réveillon du Nouvel An et encore une autre polémique, Neymar (PSG) ruine encore son image

Les rumeurs d’une fête géante organisée pour les fêtes de fin d’année au Brésil par Neymar en pleine pandémie ont ravivé l’image de l’éternel fils gâté de l’attaquant brésilien du PSG, qui semblait s’être installé récemment. Son entourage nie vigoureusement informations publiées par divers médias brésiliens, mais le silence du joueur, habitué à répondre, tit pour tat sur les réseaux sociaux, est éloquent.

Lorsqu’une jeune femme a déposé une plainte pour viol contre lui l’année dernière – une affaire enfin close – la star du football brésilien n’a pas hésité à révéler des échanges intimes de messages avec son accusateur. Mais cette fois, il se tait, comme ses principaux sponsors. Interrogé par l’AFP, l’équipementier sportif Puma, qui avait porté un coup dur à Nike en septembre, a refusé de s’exprimer.

Neymar Ballon d’Or, Giroud devant Titi et Griezmann devant Platoche, Messi … nos paris audacieux pour 2021

Neymar, un “mauvais exemple pour le Brésil”

“Ce serait beaucoup plus facile si Neymar allait sur les réseaux sociaux et disait que ça n’a rien à voir avec ça. LeBron James, Lewis Hamilton, Messi ou Cristiano Ronaldo n’organisent pas de fêtes.”, a lancé lundi soir Galvao Bueno, commentateur historique de TV Globo. Juca Kfouri, un autre monument du journalisme sportif brésilien, est allé plus loin en parlant d’un “irresponsabilité criminelle” dans un podcast sur le site UOL.

“Non seulement il n’a rien dans la tête, mais il est irresponsable, c’est un mauvais exemple pour le Brésil”, a-t-il insisté, rappelant que l’attaquant de 28 ans s’est montré à plusieurs reprises aux côtés du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, qui a minimisé à plusieurs reprises l’importance du virus.

Et alors que Neymar fait comme si de rien n’était en publiant des photos de famille très sages sur Instagram, des révélations explosives (jamais confirmées par une source officielle) se succèdent dans la presse. Rave non-stop de sept jours pour 500 invités, achat d’un hangar abandonné pour cacher des hélicoptères ou jets VIP privés, dépense pharaonique de 4 millions de reais (environ 630 000 euros) … Difficile à digérer pour des millions de Brésiliens durement touchés par le pandémie.

Clientèle, scandale oublié de Neymar et Messi: les meilleurs trophées, la grande tromperie

“Nous traversons une période compliquée. J’ai moi-même pris du Covid-19 et j’ai passé plusieurs jours en soins intensifs. C’est une grande star, mais il n’est pas au-dessus des autres”L’avocate Erika Rodrigues, 48 ​​ans, a déclaré à l’AFP. Pourtant, «Ney», qui en 2019-2020 a remporté 95,5 millions de dollars (78 millions d’euros) selon le magazine Forbes, avait restitué son image il y a trois semaines, lors du match de Ligue des champions entre le PSG et Basaksehir.

Aux côtés de Kylian Mbappé, il avait été, parmi les Parisiens, l’un des fers de lance du mouvement des joueurs qui ont décidé de quitter le terrain après les accusations d’allégations racistes portées par le quatrième arbitre contre un membre du staff du club turc.. “Son image s’améliorait, mais elle était à nouveau gravement endommagée, car 2020 a été l’une de ses meilleures années depuis longtemps.”Le consultant en marketing sportif Erich Beting a déclaré à l’AFP.

Sur le terrain, Neymar a eu beaucoup de succès, emmenant le PSG à sa première finale de Ligue des champions, et faisant preuve d’une certaine sérénité même en dehors du terrain, après avoir été longtemps critiqué pour ses caprices étoilés et ses simulations théâtrales, notamment lors de la Coupe UEFA. Monde 2018.

Neymar lors du match entre le Paris Saint-Germain et Istanbul Basaksehir, le 9 décembre 2020, en Ligue des champions

Crédits: Getty Images

Une perte improbable de sponsors

Malgré ce nouveau scandale, Erich Beting estime que l’attaquant ne perdra probablement pas ses sponsors. “Souvent, les termes des contrats sont assez stricts. Même si l’attitude de Neymar peut être moralement répréhensible, il n’a commis aucun crime.” explique ce consultant. En effet, la loi en vigueur dans l’État de Rio de Janeiro n’interdit pas les fêtes dans les résidences privées et dans la commune de Mangaratiba, une station balnéaire où le joueur possède une villa et organise les célébrations selon les médias, admis dans une déclaration “pas le pouvoir” intervenir.

“Le problème avec Neymar, qui a l’habitude d’organiser des fêtes pour ses anniversaires, c’est qu’il repousse l’idée d’un garçon de terre.”Jérôme Neveu, président fondateur d’Avent, un cabinet de conseil en marketing d’influence, a déclaré à l’AFP à Paris. “Il est très populaire et très populaire sur le net, mais il est aussi assez diviseur. Il y a des gens qui sont très fans qui lui pardonneront presque tout (…) et d’autre part une fête qui ne lui pardonne rien. Et demande de l’exemplarité. “, résume.

Plus rapide qu’Ibra: Neymar, 50 buts en un temps record

READ  Thomas Partey part enfin pour Arsenal

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer