divertissement

Gérard Jugnot fait face à la cérémonie qui “manquait cruellement de légèreté” et de “lucidité” (VIDEO)

Au lendemain de la cérémonie des César, où il a reçu un prix d’honneur avec toute l’équipe de Splendid, Gérard Jugnot a été interviewé en direct par Eric Dussart et Jade sur On remake TV sur RTL. Et il n’a pas été gentil avec la façon dont la cérémonie s’est déroulée …

Malgré la pandémie, qui a eu des conséquences financières et psychologiques importantes dans le monde du septième art, le 46ème cérémonie de César a eu lieu le vendredi 12 mars, à l’Olympia de Paris. Gérard Jugnot, qu’il a reçu un prix honorifique avec la société Splendid, assisté et débriefé l’événement en On refait la télé, qui était en direct ce samedi 13 mars sur RTL. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’acteur n’a pas vraiment passé une super soirée, à part ses retrouvailles avec son groupe …

“Ce ne sont pas seulement les artistes qui souffrent”

“C’est vrai qu’il est difficile de nous retrouver tous et nous sommes très heureux car dès que nous nous revoyons, nous reprenons l’histoire là où nous nous sommes arrêtés … Hier, nous avons beaucoup ri, heureusement dans les vestiaires”., il a commencé par évoquer sa complicité évidente avec les autres membres de la splendide troupe (Josiane Balasko, Christian Clavier, Marie-Anne Chazelle, Thierry Lhermitte, Michel Blanc et Bruno Moynot). Eric Dussart puis en a profité pour demander à Gérard Jugnot ce qu’il pensait de l’événement, au cours duquel la crise sanitaire et économique s’est produite au centre des discours. “C’est vrai que [ça aurait pu] être militant et politique avec un peu de légèreté et d’humour. C’est ce que je blâme parce qu’il est vrai que nous souffrons, mais nous ne sommes pas les seuls … Nous ne devons pas faire croire aux gens que seuls les artistes souffrent en ce moment. “, a-t-il répondu à l’animateur de radio en le soulignant “Ce n’est pas seulement la faute du gouvernement s’il y a un virus m **.”

READ  Quinté PMU - Prédiction de PRIX HUBERT DE CATHEU 19 novembre 2020

Une soirée s’est vite arrêtée

“La France est un pays compliqué”, ajoute Gérard Jugnot, qui le trouve “manquait gravement de légèreté”, mais aussi de “lucidité”. Même s’il y en avait, l’acteur et ses collègues “n’a pas regardé” le déroulement de l’événement, à part “le début”. “Nous étions parmi nous, nous nous cachions puis nous sommes partis assez rapidement”, a développé le réalisateur de 69 ans, rappelant qu’ils “n’avait pas le droit” rester plus longtemps le soir, en raison des restrictions gouvernementales. La star de Bronzé il sentait que ce manque de légèreté de la part des personnes qui se succédaient sur la scène de César était contre-productif: “C’est dommage car ce n’est pas ce qui donnera envie aux gens de retourner au cinéma …”, dit-il en particulier.

Article rédigé avec la collaboration de 6Medias

Juliette Deforest

"Évangéliste de télévision. Communicateur sans excuse. Fanatique de bacon primé. Accro de la nourriture en général."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer