La technologie

Google augmente ses prix en réponse à la taxe Gafam

Les annonces coûteront bientôt un peu plus cher sur Google. L’entreprise a en effet décidé d’augmenter ses prix suite à l’application de la taxe sur les géants du numérique mise en place par l’administration française.

C’était une annonce attendue, mais qui sera certainement discutée. Google vient d’annoncer dans un mail adressé à ses clients que le prix des publicités sur ses services augmentera de 2% à partir du 1er mai 2021. Une hausse de prix justifiée par la «taxe Gafam» votée en 2019.

Cette dernière consiste en une taxation de 3% du chiffre d’affaires des grandes entreprises du web qui génèrent au moins 750 millions d’euros de chiffre d’affaires dans le monde et plus de 25 millions d’euros en France. L’objectif affiché est de compenser les faibles recettes fiscales de Gafam en France par une réduction d’impôts presque sur mesure. Sauf que Google ne le ressent pas et l’a récemment critiqué “Cette course aux mesures fiscales discriminatoires apparues ces dernières années”.

Sur les traces d’Amazon et d’Apple

Google dit qu’il n’est pas contre un changement des régimes fiscaux, mais qu’il fait campagne pour «Un accord multilatéral […] équilibré et juste en matière de fiscalité des entreprises“, ou une taxe à l’échelle de l’OCDE. Cette avenue est pionnière depuis de nombreux mois, mais peine à se concrétiser, obligeant la France à n’avancer que sur la pratique. Google répercute ensuite partiellement cette taxe sur ses clients, comme il l’a fait. fait au Royaume-Uni, en Turquie et en Autriche, où des mesures similaires à la taxe Gafam ont été mises en place.

READ  Red by SFR augmente automatiquement le prix de certains abonnés à la box, sans refus possible

Google suit également les traces de l’Amazonie qu’il a annoncé transférer la taxe à ses clients français à partir d’août 2019, mais aussi d’Apple qui a fait la même promesse quelques semaines plus tard. L’annonce de Google intervient cependant à un moment délicat alors que le géant du web a déjà poussé les grandes agences de publicité l’annonce de la fin des cookies tiers, Il y a quelques jours.

La situation pourrait très bien changer dans les mois à venir car la secrétaire d’État au Trésor de l’administration Biden, Janet Yellen, n’est pas contre cette taxe, contrairement aux positions de l’ancienne administration Trump.

Cunégonde Lestrange

"Gourou de Twitter. Écrivain en herbe. Fauteur de troubles typique. Entrepreneur. Étudiant hipster."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer