Économie

Google condamné à une amende d’un million d’euros pour un “classement trompeur” d’hôtels en France

Google aurait diffusé une fausse classification d’hôtels en France – Images SOPA / SIPA

GoogleIl a écopé d’une amende d’un million d’euros en France après avoir établi un “classement trompeur” de
hôtels La France, remplaçant le classement officiel, de une à cinq étoiles, par un classement établi selon ses propres critères, a annoncé lundi la suppression de la fraude.

Lancée en 2019, une enquête de la direction générale de la concurrence, des consommateurs et de la répression fraude (DGCCRF) a “démontré (é) le caractère trompeur du classement hôtelier de Google, notamment sur son moteur de recherche”, selon un communiqué.

Des hôtels désormais protégés

En conséquence, “les sociétés Google Ireland et Google France ont corrigé leurs pratiques et, après accord du parquet de Paris, ont accepté de payer une amende de 1,1 million d’euros dans le cadre d’une transaction pénale”.

Du côté du principal syndicat de l’hôtellerie-restauration, Umih, Laurent Duc, président de la section hôtelière, s’est dit “très satisfait”: “Pour nous, il était essentiel de protéger les stars des hébergements classés: ce classement réalisé par Atout France a une valeur, correspond à plus de 250 points à respecter: taille de la pièce, présence d’une salle de bain, nombre de points de vente… Nous avons protesté contre cela en 2008 », at-il ajouté.

Problèmes avec les étoiles

Pourtant, Google «n’a voulu rien entendre et a continué à utiliser des étoiles sur la base des commentaires des consommateurs, ce qui a trompé le public car en France les étoiles sont réservées aux hôtels, aux résidences de tourisme et aux campings classés. Ils portaient des petites fleurs ou des petits chapeaux pointus, il n’y aurait pas de problème », a poursuivi Laurent Duc.

La note, précédemment attribuée aux propriétés sur la base d’informations provenant de diverses sources tierces disponibles publiquement en ligne, ne reflète désormais que le classement officiel des hôtels français sur Google Search et Maps, a déclaré Google France. La DGCCRF, après avoir reçu «des plaintes d’hôtels ayant dénoncé l’affichage sur Google d’un classement trompeur d’hébergements touristiques», avait ainsi vérifié en 2019 et 2020 «la nature et l’exactitude des informations fournies par la plateforme».

Une tromperie rectifiée

Les classements de plus de 7 500 établissements ont été comparés, «sur un nombre constant de cas», avec «le seul classement officiel existant en France et délivré par Atout France», de une à cinq étoiles. Il semblait donc que Google “avait remplacé le classement Atout France par un classement établi selon ses propres critères”, qui “était très confus par sa présentation et par l’usage à l’identique du terme + étoiles +, selon la même échelle allant de à cinq, pour classer l’établissement d’hébergement “.

Cette pratique, “particulièrement néfaste pour les consommateurs, trompés sur le niveau de services auxquels ils pouvaient s’attendre” en réservant un logement, a également été préjudiciable aux hôteliers “dont les établissements ont été présentés à tort comme étant classés inférieurs au classement officiel., Selon la DGCCRF.

Estimant que cela «constituait une pratique commerciale trompeuse», la DGCCRF avait transmis les conclusions de ses investigations au Parquet de Paris, qui ont abouti à un règlement. Google utilise le classement officiel publié par Atout France depuis septembre 2019.

READ  Cette micro-citadine électrique russe rêve d'une Tesla autonome

Thierry Dufour

"Amoureux de la nourriture. Défenseur de l'alcool. Solutionneur de problèmes. Expert en café. Maven d'Internet pour les hipsters."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer