Sport

Grégory Baugé, 9 fois champion du monde piste, prend sa retraite

Grégory Baugé lors des Jeux Olympiques de Rio, le 12 août 2016. – Pavel Golovkin / AP

C’est une légende des vélodromes que l’on ne reverra plus jamais dans les compétitions officielles. Le neuf fois champion du monde de piste Grégory Baugé a annoncé dimanche qu’il le ferait DÉJÀ de Tokyo et terminer sa carrière. le pistard Le Français, qui fêtera ses 36 ans à la fin du mois, est le pilote français le plus titré de sa génération avec quatre médailles d’or en vitesse individuelle.

“J’ai toujours été à 100% et j’ai constaté que je ne suis plus dans ce schéma”, a expliqué la Guadeloupe dans le programme Stade 2 de Télévisions France. “Du jour au lendemain, je me sentais limité à 90%, ce n’est pas suffisant de chercher un spectacle aux JO.” Sous le maillot de l’équipe de France, il a accumulé des titres mondiaux dans deux épreuves, vitesse par équipe entre 2006 et 2015, vitesse individuelle entre 2009 et 2015.

“Le titre olympique me manque”

S’il n’a pas réalisé son rêve de devenir champion olympique de vitesse, titre qui a échappé à l’école française pendant près d’un demi-siècle (Daniel Morelon en 1972), il a remporté quatre médailles olympiques, trois d’argent et une de bronze, lors de sa trois holdings, à Pékin, Londres et Rio. “Le titre olympique me manque”, a admis dimanche le propriétaire quasi immuable de l’équipe de France de vitesse. “Mais mon plus grand regret est d’avoir perdu un titre mondial contre mes coéquipiers”. Une référence aux deux titres mondiaux de 2011, en vitesse individuelle et par équipe, retirés en raison de violations de géolocalisation dans la réglementation antidopage.

Baugé, qui a cessé de concourir deux fois après les Jeux olympiques de Londres et de Rio, puis est revenu sur les podiums. Notamment lors des derniers championnats du monde sur piste organisés en France, à Saint-Quentin-en-Yvelines, lorsqu’il a mis le feu au Vélodrome national, remportant deux médailles d’or.



103

Actions

READ  Le PSG a gagné le respect de Karl-Heinz Rummenigge

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer