Actualité à la Une

Hugh Carthy s’impose au sommet d’Angliru, Richard Carapaz remporte le maillot rouge de Primoz Roglic

Les dimanches se succèdent et sont les mêmes sur la Vuelta. Il y a une semaine, Primoz Roglic (Jumbo-Visma) est tombé en panne sur les traces d’Aramon Formigal et a remis le maillot rouge à Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers). Ce dimanche, dans la légendaire ascension de l’Alto del Angliru (HC, 12,4 km à 9,9%), le Slovène s’est une nouvelle fois retrouvé en difficulté et peut remercier Sepp Kuss, son fidèle lieutenant, pour lui. permettait de limiter la panne.

Au final, il n’a donné que 10 secondes à Richard Carapaz, quatrième de l’étape, qui a pris la tête du classement général avec le même avantage. Mais les deux hommes sont désormais suivis de près par Hugh Carthy (EF Pro Cycling). Le Britannique de 26 ans remporte sa première victoire sur le Grand Tour après une dernière attaque sous la bannière des deux kilomètres. Il a remporté l’étape reine de la Vuelta 16 secondes devant Alexander Vlasov (Astana) et Enric Mas (Movistar), qui avaient lancé les hostilités à quatre kilomètres de l’arrivée.

Hugh Carthy, qui s’était précédemment distingué en remportant le Tour des Asturies en 2016, n’est plus qu’à 32 secondes de Carapaz au classement général. Dan Martin (Israel Start-Up Nation), avec 24% de difficulté à passer, reste en embuscade, 35 secondes derrière le leader. Seuls les cinq premiers du général sont restés dans la poche du mouchoir jusqu’à l’arrivée. Je suis toujours en 1’50, lorsque le sixième, Wout Poels (Bahreïn-McLaren), a été relégué à plus de cinq minutes.

READ  Google offre une raison de moins d'attendre les mises à jour

11e

C’est la meilleure place obtenue par Hugh Carthy au classement final d’un Grand Tour, au Giro l’an dernier. Le Britannique est désormais troisième de la Vuelta à l’aube la semaine dernière.


Car tout au long de la montée, l’équipe Jumbo-Visma a fait une sélection par derrière. Alors Marc Soler (Movistar), sixième au général à 2’44 ce matin, a explosé dès les premières pistes. Puis c’est au tour de Felix Grosschartner (Bora-Hansgrohe), septième, et Alejandro Valverde (Movistar), huitième, de prendre du retard à six kilomètres de l’arrivée.

Le pull à pois consolidé par Guillaume Martin

Au départ de l’étape, une échappée de 19 coureurs a pris forme. Composé notamment de Luis Leon Sanchez (Astana), Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step) et Guillaume Martin (Cofidis), il a jusqu’à 3 ‘d’avance sur le peloton. Ces trois hommes se sont retrouvés seuls à la tête de l’Alto del Cordal (5,4 km à 9,3% de moyenne), l’avant-dernière ascension de la journée.

Mais emmené par l’équipe Jumbo-Visma, le groupe de favoris les a ramenés au pied d’Angliru. Encore une étape d’avance qui permet à Guillaume Martin d’avoir 26 points d’avance au classement montagne. Demain, les coureurs auront une nouvelle journée de repos avant d’entrer dans la troisième et dernière semaine du Tour d’Espagne.

Alphonse Dumont

"Ninja de bière certifié. Aficionado maléfique de la culture pop. Evangéliste de la télévision."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer