Science

il est “trop ​​tôt” pour déconfiner, dit l’épidémiologiste Dominique Costagliola

, publié le jeudi 10 décembre 2020 à 12:36

La situation sanitaire actuelle “n’est pas satisfaisante”, l’épidémiologiste vient de décerner jeudi matin le Grand Prix Inserm estimé sur franceinfo, expliquant “qu’à ce niveau de diagnostic il n’est pas possible de retracer et d’isoler efficacement”.

Avec plus de 14000 cas de contamination par Covid-19 enregistrés mercredi, L’objectif d’Emmanuel Macron de 5000 cas par jour le 15 décembre fixé à déconfin s’éloigne. Alors que le Premier ministre Jean Castex doit décider ce jeudi 10 décembre si le déconfinement aura lieu comme prévu, L’épidémiologiste Dominique Costagliola lui assure qu ‘”il est trop tôt” pour lever les restrictions.

Ce spécialiste, directeur de recherche à l’Inserm et adjoint de l’Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique, nouvellement récompensé du Grand Prix Inserm, estime que le maintien de l’enfermement tel qu’il se présente actuellement “ce serait la solution la plus raisonnable pour contrôler la situation sanitaire”.

«Ce que nous avons vu depuis la mi-novembre, c’est finalement une stagnation de la situation. Cette situation n’est pas satisfaisante car à ce niveau de nombre de diagnostics, il n’est pas possible de faire efficacement le suivi et l’isolement. Donc, il faut vraiment pouvoir réduire le faire circuler le virus pour pouvoir le faire. Et du coup, je pense qu’il est trop tôt pour enfin prendre d’autres mesures », explique-t-elle franceinfo Jeudi matin.

Lors de sa dernière conférence de presse, le chef du gouvernement a recommandé que six au maximum soient à la table des fêtes. Cependant, Costagliola souligne que “nous n’avons pas les moyens d’être totalement coercitifs”, et invite donc les Français à la prudence. Il pense également qu’être testé en premier est “une fausse assurance que vous pouvez être contaminé le lendemain”. Il prétend donc essayer d’avoir un minimum de contacts dans les sept jours précédant le regroupement familial pour assurer un regroupement familial qui ne soit pas trop risqué “.

READ  l'appel de 73 experts contre Covid-19

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer