entertainment

“Il m’a appelé deux, trois fois”

Invité sur le tournage de Ne touche pas ma télé, l’acteur n’était pas ravi à l’idée de rencontrer le président de la République.

Connu pour ne pas être dans la dentelle, Gérard Depardieu n’a pas manqué sa réputation ce lundi soir à Ne touche pas ma télé. Invité pour le premier numéro de la saison, l’acteur de 71 ans a évoqué sa relation avec les présidents de la République. S’il garde de bons souvenirs de ses amitiés avec François Mitterrand et Jacques Chirac, il semble beaucoup moins enthousiaste que l’actuel chef de l’Etat.

«Et Emmanuel Macron, vous l’avez déjà rencontré? Demande Cyril Hanouna. “Oh non, jamais”, répond l’acteur de Thalasso. «Et n’a-t-il pas essayé de vous rencontrer? “Il m’a appelé deux, trois fois quand j’étais en Albanie”, explique Gérard Depardieu. “J’ai dit” Non, je ne veux pas “. Ce n’est pas mon monde.”

L’acteur ajoute qu’il n’a pas voté en France mais en Russie, où il a un passeport. Il évoque également ses liens avec Vladimir Poutine: “Êtes-vous devenu ami, avec Poutine?”, Demande Cyril Hanouna. “Oui, je ris beaucoup avec lui. Mais on ne se voit pas tous les 3-4 du mois (…) Je sais que les journalistes et d’autres pensent qu’il est un monstre. Il l’est certainement. Je n’ai jamais eu un monstre devant moi.”

Réticence déjà mentionnée

Ce n’est pas la première fois que Gérard Depardieu évoque, directement ou par l’intermédiaire de tiers, ses réticences à l’égard de la politique d’Emmanuel Macron. Demandé par Bonjour sur ses liens avec Vladimir Poutine en 2018, il a répondu:

“Nous devons arrêter de parler de conneries. Trente ans se sont écoulés depuis que la Russie a changé. Poutine est ce qu’il est, mais je vais vous dire que Macron est comme Poutine.”

Plus récemment, alors que l’acteur était confiné dans son château de Tigné (Maine-et-Loire), Ouest de la France il avait entendu les propos d’un de ses proches: “Il est actuellement assez optimiste, notamment à l’égard du président de la République Emmanuel Macron”.

READ  laissez tout aller aux médias, interview choc! elle se balance fortement

Delphine Perrault

"Solutionneur de problèmes extrêmes. Chercheur avide de bacon. Écrivain maléfique. Geek du Web. Défenseur des zombies depuis toujours."

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer